Au Yémen, un civil est tué toutes les trois heures

Moyen-OrientDes ONG ont demandé vendredi aux grandes puissances de cesser le marchandage d'armes.

L'Oxfam veut suspendre les ventes d'armes.

L'Oxfam veut suspendre les ventes d'armes. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au Yémen, un civil est tué toutes les trois heures, a indiqué Oxfam vendredi, appelant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les Etats européens à suspendre les ventes d'armes à l'Arabie saoudite, qui intervient dans ce pays depuis 2015 à la tête d'une coalition militaire.

«Un civil a été tué toutes les trois heures dans les combats au Yémen depuis début août et de nombreux autres succombent à la maladie et à la faim», affirme l'ONG dans un communiqué.

Disant se baser sur des informations collectées par le Civilian Impact Monitoring Project, lié au réseau «Global Protection Cluster» de l'ONU, Oxfam souligne que 575 civils, dont 136 enfants, ont été tués entre le 1er août et le 15 octobre.

«Oxfam appelle la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et d'autres gouvernements à suspendre les ventes d'armes aux Saoudiens en raison de leur mépris pour les vies des civils dans la guerre au Yémen», selon le communiqué de l'ONG.

Intervention de l'Arabie saoudite

L'Arabie saoudite intervient depuis trois ans au Yémen à la tête d'une coalition militaire comprenant notamment les Emirats arabes unis pour soutenir les forces gouvernementales face aux rebelles Houthis appuyés par l'Iran.

Le conflit a fait selon l'ONU quelque 10'000 morts --des ONG de défense des droits humains estimant que le bilan serait cinq fois plus important--, en majorité des civils, et provoqué la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU.

Dans ce pays pauvre de la péninsule arabique, dont 75% de la population dépend de l'aide humanitaire, 14 millions de civils sont menacés par la famine, d'après les Nations unies. Suite au scandale suscité par le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, des appels à suspendre les ventes d'armes à Ryad ont été lancés par des organisations humanitaires et des ONG de défense des droits humains. L'Arabie saoudite est le premier acheteur d'armes américaines. (afp/nxp)

Créé: 26.10.2018, 21h58

Articles en relation

Pas de ventes d'armes allemandes à Ryad

Affaire Khashoggi L'Allemagne n'autorisera pas d'exportations d'armes vers l'Arabie saoudite, a déclaré Angela Merkel. Tant que la mort de Khashoggi n'aura pas été élucidée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...