Kim Jong-un accueilli en grande pompe à Pékin

AsieLe président chinois a bien rencontré son homologue nord-coréen, annonce mercredi l'agence Chine nouvelle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kim Jong-un a été accueilli en grande pompe à Pékin pour sa première visite --secrète-- en Chine, signe de la volonté de rapprochement des deux alliés historiques avant le sommet prévu entre le dirigeant nord-coréen et l'Américain Donald Trump.

Pour sa première sortie à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, Kim et son épouse ont eu droit à une cérémonie solennelle et à un banquet sous les ors du Palais du peuple, lors de cette visite qui n'a été officiellement révélée que mercredi, une fois que le couple nord-coréen avait regagné son pays en train.

La visite, qui s'est déroulée de dimanche à mercredi selon l'agence de presse Chine nouvelle, souligne spectaculairement le rapprochement entre les deux voisins, divisés ces dernières années par l'appui de Pékin aux sanctions internationales visant à forcer Pyongyang à renoncer à son programme nucléaire. Kim Jong-un n'avait encore jamais rencontré Xi Jinping.

«Il n'y a aucun doute que ma première visite à l'étranger (devait être) pour la capitale chinoise», a déclaré M. Kim, selon des propos rapportés par l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. «C'est mon devoir solennel», a-t-il ajouté.

Selon Chine nouvelle, l'homme fort de Pyongyang s'est dit prêt à un sommet avec le président américain Donald Trump, après des mois de menaces de guerre entre les deux pays autour du programme nucléaire nord-coréen. Ce sommet avait été annoncé de sources sud-coréenne et américaine mais pas encore confirmé de source nord-coréenne. Selon Séoul, il pourrait se dérouler fin mai, mais ni le lieu ni la date exacte de la rencontre n'ont encore été annoncés.

«Bonne volonté»

Le dirigeant nord-coréen, qui a procédé ces dernières années à une série d'essais nucléaires et de tirs de missiles susceptibles d'atteindre les Etats-Unis, s'est prononcé pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

«Notre position constante est d'être engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, conformément à la volonté de l'ancien président Kim Il-sung et de l'ancien secrétaire général Kim Jong-il», les prédécesseurs et grand-père et père respectifs de Kim Jong-un, a rapporté l'agence chinoise.

Cette question «peut être résolue si la Corée du Sud et les Etats-Unis répondent à nos efforts en faisant preuve de bonne volonté», a ajouté le dirigeant nord-coréen. La Corée du Sud a rapporté le mois dernier que Pyongyang serait prêt à abandonner son programme nucléaire en échange de garanties américaines en matière de sécurité. Ses essais nucléaires et balistiques sont suspendus.

A Washington, la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders a révélé que Donald Trump avait reçu un message de Xi Jinping concernant ses entretiens avec M. Kim. «Nous y voyons une nouvelle preuve montrant que notre offensive de pression maximale a créé une atmosphère propice au dialogue avec la Corée du Nord», s'est-elle félicitée.

Kim en costume Mao

La télévision publique chinoise CCTV a diffusé des images de MM. Kim et Xi se serrant la main devant les drapeaux des deux pays, en compagnie de leurs épouses. M. Xi et son hôte, vêtu d'un costume Mao anthracite, ont entendu les hymnes des deux pays avant de passer les troupes en revue.

Cette visite avait été dévoilée dès lundi soir par des médias japonais, affirmant qu'un haut dirigeant nord-coréen était arrivé en train à Pékin, mais sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait bien de Kim Jong-un. Les médias chinois s'étaient gardés de confirmer la visite, attendant vraisemblablement que M. Kim ait regagné son pays.

Xi Jinping a salué l'amitié sino-nord-coréenne, forgée lors de la guerre de Corée (1950-53). «Il s'agit d'un choix stratégique et du seul bon choix fait par les deux pays sur la base de l'histoire et de la réalité», a-t-il déclaré. M. Xi a accepté une invitation à se rendre en Corée du Nord, selon KCNA.

La visite à Pékin de M. Kim constitue un retour au premier plan pour la diplomatie chinoise, qui avait pu paraître marginalisée par l'annonce d'un sommet Kim-Trump. Avant de rencontrer Donald Trump, Kim Jong-un doit s'entretenir avec le président sud-coréen Moon Jae-in fin avril dans la zone démilitarisée qui sépare les deux pays. (ats/nxp)

Créé: 28.03.2018, 02h04

Galerie photo

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018)

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018) Prévu vendredi dans la zone démilitarisée à la frontière entre les deux pays, le sommet entre les dirigeants nord et sud-coréens pourrait déboucher sur une déclaration de paix, sans traiter pour autant de la question nucléaire

Articles en relation

Psy chantera-t-il «Gangnam Style» au Nord?

Corée Plusieurs artistes sud-coréens doivent se produire la semaine prochaine à Pyongyang dans le cadre du rapprochement des deux pays. Psy pourrait faire partie du voyage. Plus...

Pyongyang discutera avec Séoul le 29 mars

Corées Des représentants de Corée du Nord et du Sud se rencontreront la semaine prochaine pour préparer un prochain sommet intercoréen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...