Washington annonce des sanctions contre Moscou

Etats-UnisDe nouvelles mesures américaines à l'encontre de la Russie sont prévues dans le cadre de l'annexion de la Crimée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi de nouvelles sanctions ciblées contre trois personnes et neuf entités en lien avec l'annexion russe de la Crimée et des violations des droits humains dans des régions d'Ukraine contrôlées par la Russie.

Parmi les cibles de ces nouvelles mesures punitives étasuniennes figurent un ancien commandant de l'artillerie russe, Vladimir Zaritski, fondateur d'une entreprise qui opère en Crimée, ainsi qu'un agent des services de renseignement russes (FSB), Andreï Souchko.

Ce dernier est «soupçonné de l'enlèvement extrajudiciaire en 2017 d'un militant tatar criméen qui s'opposait à l'occupation russe et d'avoir ensuite participé à des violences à son encontre», a déclaré le département américain du Trésor dans un communiqué.

La troisième personne visée est un vice-ministre de la Sécurité de la République autoproclamée de Lougansk, Alexandre Bassov, également accusé de «violations graves des droits humains dans un territoire occupé par la force par le gouvernement russe». Son ministère est également ajouté à la liste noire américaine, ainsi que huit autres entités, essentiellement des entreprises qui opèrent en Crimée et participent ainsi, selon Washington, à légitimer son annexion par Moscou.

Sanctions plus globales annoncées

Ces sanctions financières visent à empêcher à ces personnes et entités de faire affaire avec des Américains et à leur interdire l'accès au marché des Etats-Unis. Dans une déclaration solennelle le 25 juillet, l'administration américaine a réaffirmé qu'elle ne reconnaîtrait pas l'annexion de la Crimée par la Russie.

Selon le département d'Etat américain, les nouvelles sanctions «soulignent le partenariat résolu des Etats-Unis avec l'Ukraine et l'Union européenne pour s'opposer ensemble» à l'attitude de Moscou dans ces régions ukrainiennes.

L'administration Trump a aussi fait savoir cette semaine qu'elle imposerait prochainement des sanctions économiques plus globales contre la Russie pour son rôle dans l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni, imputé par Washington aux autorités russes. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2018, 21h30

Articles en relation

La Russie va «défendre les intérêts des orthodoxes»

Ukraine Le Patriarcat de Moscou, qui a dénoncé un «schisme» et une «catastrophe», a averti que des troubles pourraient se produire en Ukraine. Plus...

L'UE prolonge les sanctions contre Moscou

Ukraine Pour faire pression sur le dossier ukrainien, les dirigeants européens ont prolongé vendredi de six mois les sanctions économiques contre la Russie. Plus...

Paix en Ukraine: Paris et Berlin veulent y croire

Diplomatie Moscou et Kiev se sont exprimés en faveur d'un cessez-le-feu à l'issue d'une réunion consacrée à l'Ukraine lundi à Berlin. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Aéroport: un vol toutes les 87 secondes en 2030
Plus...