Le voile islamique interdit en primaire

AutricheLes députés autrichiens ont adopté mercredi une loi interdisant le port du voile islamique en primaire.

Le chancelier Sebastian Kurz.

Le chancelier Sebastian Kurz.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les députés autrichiens ont adopté mercredi un texte de loi proposé par la coalition gouvernementale droite-extrême droite interdisant le port du voile islamique dans les écoles primaires.

Pour se prémunir des accusations de discrimination contre les musulmans, le texte fait référence à «tout vêtement d'influence idéologique ou religieuse qui couvrirait la tête». Néanmoins, les deux courants de la coalition gouvernementale, les conservateurs (ÖVP) du chancelier Sebastian Kurz et l'extrême droite (FPÖ), ont clairement indiqué que le foulard islamique était visé.

Le porte-parole du FPÖ pour l'Education, Wendelin Moelzer, a expliqué que la loi était «un signal contre l'Islam politique», tandis que le député ÖVP Rudolf Taschner assurait que le texte était nécessaire pour protéger les filles de l'«asservissement». Le gouvernement a précisé que la coiffe des hommes sikhs ou la kippa des juifs n'étaient pas concernées.

L'organisation des musulmans autrichiens IGGÖ avait déjà qualifié la proposition de «honteuse» et de «tactique de diversion», assurant qu'un nombre infime d'écolières seraient concernées. Presque tous les députés de l'opposition ont voté contre, certains accusant le gouvernement de vouloir faire les gros titres de la presse plutôt que de s'occuper du bien-être des enfants. (afp/nxp)

Créé: 15.05.2019, 23h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jocelyne Haller refuse son élection
Plus...