Passer au contenu principal

Les violences djihadistes tuent plus qu’Ebola

Le djihad a fait presque autant de morts en un mois que la fièvre hémorragique en un an.

L'Etat islamique est à lui seul responsable de 2000 morts, à l'image du journaliste américain James Foley, décapité le 19 août 2014.
L'Etat islamique est à lui seul responsable de 2000 morts, à l'image du journaliste américain James Foley, décapité le 19 août 2014.
Keystone

Cinq mille quarante-deux morts. C’est le nombre de victimes qu’auraient faites les violences djihadistes à travers le monde pour le seul mois de novembre, selon une étude de la BBC révélée hier. Ce fléau aurait tué presque autant que la fièvre Ebola – 6300 personnes – depuis le début de l’épidémie, en janvier dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.