Venezuela: un manifestant brûlé vif décède

Manifestations anti-MaduroLe bilan monte à 65 morts depuis le début des manifestations, après qu'un jeune ait succombé à ses blessures dimanche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune homme qui avait été poignardé et brûlé vif lors d'un rassemblement le 20 mai contre le président socialiste Nicolas Maduro est mort de ses blessures dimanche, portant le bilan de plus de deux mois de manifestations à 65 décès.

Poignardé et brûlé vivant

Orlando Figuera, 22 ans, est décédé à l'hôpital où il était traité pour de graves brûlures, a tweeté le parquet, ajoutant que l'enquête se poursuivait pour établir les circonstances de son agression.

«Orlando Figuera vient de mourir d'un arrêt cardio-pulmonaire, poignardé et brûlé vivant par des fous de haine à Altamira (est de Caracas)», a écrit sur Twitter le ministre de la Communication Ernesto Villegas.

Nicolas Maduro avait affirmé lors de la publication de vidéos censées montrer la scène, que le jeune homme avait été tué par des opposants qui le pensait pro-chaviste (du nom de l'ex-président Hugo Chavez dont Nicolas Maduro est l'héritier politique), comparant les auteurs, pour l'heure non identifiés, à des «terroristes de l'Etat islamique».

Vidéos mises en doute/b>

La procureure générale, Luisa Ortega, a émis des doutes sur l'authenticité de ces vidéos, les qualifiant de «vulgaires» et «manipulées».

L'opposition, qui demande le départ de Nicolas Maduro, a lancé un mouvement de protestation depuis le 1er avril dans ce pays pétrolier en grave crise politique et économique, et où de nombreux habitants souffrent de la pénurie de denrées alimentaires. Il s'est traduit dans la rue par de nombreuses manifestations qui ont dégénéré en violences et ont fait 65 morts et un millier de blessés, selon le parquet. Près de 3000 personnes ont été arrêtées, selon l'ONG vénézuélienne de défense des droits de l'Homme Forum pénal.

Elections le 30 juillet

Par ailleurs, l'élection de l'assemblée constituante vénézuélienne se tiendra vraisemblablement le 30 juillet prochain, a annoncé dimanche la présidente du conseil national des élections. Le président socialiste a promis le mois dernier de mettre en place dans le courant de l'été une assemblée chargée de réécrire la constitution pour tenter de sortir de la crise. Il s'est également engagé à ce que le résultat de ces travaux fasse l'objet d'un référendum.

L'opposition a d'ores et déjà promis de boycotter les travaux de cette constituante. Elle réclame la tenue d'une élection présidentielle anticipée et le rétablissement de toutes les prérogatives du Parlement. Elle a appelé pour ce lundi à un «sit-in» sur tous les grands axes routiers du pays.

(afp/nxp)

Créé: 04.06.2017, 23h34

Articles en relation

Les pro-Maduro descendent dans la rue

Venezuela Des centaines de partisans du président Venezuela ont réclamé vendredi la démission de la procureure générale. Plus...

La Constitution sera soumise à référendum

Venezuela Le texte rédigé par la future assemblée constituante devra ensuite être validé par le peuple, a annoncé le président Maduro. Plus...

Un juge abattu près d'une barricade à Caracas

Venezuela Le pouvoir chaviste évoque «la possibilité d'une action de tueurs à gages commandités par la droite terroriste». Plus...

Nicolas Maduro persiste malgré l'opposition

Venezuela Le projet d'assemblée constituante est considéré par l'opposition comme une manœuvre du président pour rester au pouvoir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...