Passer au contenu principal

Uranium enrichi: l'Iran au-delà du seuil dès le 27 juin

A partir du 27 juin, l'Iran pourrait disposer de plus de 300 kilos d'uranium enrichi, dépassant ainsi la limite fixée en 2015 dans le cadre de l'accord international.

Le président iranien Hassan Rohani a rejeté toute rencontre avec Donald Trump mercredi tant que les sanctions ne seraient pas levées. (Mercredi 25 septembre 2019)
Le président iranien Hassan Rohani a rejeté toute rencontre avec Donald Trump mercredi tant que les sanctions ne seraient pas levées. (Mercredi 25 septembre 2019)
Keystone
Le président français Emmanuel Macron se démène pour organiser une rencontre entre e président iranien Hassan Rohani et Donald Trump. (Mercredi 25 septembre 2019)
Le président français Emmanuel Macron se démène pour organiser une rencontre entre e président iranien Hassan Rohani et Donald Trump. (Mercredi 25 septembre 2019)
AFP
En vue d'un accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran, le secrétaire d'Etat américain John Kerry va retrouver à Lausanne son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. (15 mars 2015)
En vue d'un accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran, le secrétaire d'Etat américain John Kerry va retrouver à Lausanne son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. (15 mars 2015)
1 / 150

Les réserves d'uranium enrichi de l'Iran dépasseront la limite fixée aux termes de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015 à partir du 27 juin, a annoncé lundi le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique.

«Aujourd'hui, le compte à rebours pour passer au-dessus des 300 kilogrammes pour les réserves d'uranium enrichi a commencé et dans dix jours, c'est-à-dire le 27 juin, nous dépasserons cette limite», a déclaré Behrouz Kamalvandi lors d'une conférence de presse diffusée en direct par la télévision d'Etat iranienne.

L'Iran a annoncé le 8 mai qu'il avait décidé de ne plus respecter deux engagements qu'il a pris aux termes de l'accord international conclu à Vienne en 2015 à propos de son programme nucléaire: ceux limitant ses réserves d'uranium enrichi (UF6) à 300 kg et ses réserves d'eau lourde à 130 tonnes.

Ultimatum de 60 jours

Cette décision intervient dans une période de vives tensions avec les Etats-Unis qui ont fait de l'Iran leur bête noire au Moyen-Orient.

Le 8 mai, l'Iran avait également donné un ultimatum de 60 jours aux Etats encore parties à l'accord pour l'aider à contourner les sanctions américaines rétablies par Washington après la décision prise par les Etats-Unis, en mai 2018, de ne plus respecter ce pacte.

L'Iran a menacé, s'il n'obtient pas satisfaction au bout des 60 jours de s'affranchir de deux autres de ses engagements pris en matière nucléaire.

L'accord sur le nucléaire iranien a été conclu à Vienne le 14 juillet 2015 entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (États-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne.

Il a permis de mettre fin à des années d'isolement de l'Iran en levant une partie des sanctions économiques internationales contre ce pays. En échange, Téhéran a accepté de limiter drastiquement son programme nucléaire afin de garantir qu'il ne cherche pas à se doter de l'arme atomique.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.