Un porte-avions US envoyé au Moyen-Orient

GéopolitiqueLes Etats-Unis ont voulu envoyer un message «clair et indubitable» à l'Iran, sans autre explication pour ce timing.

Le porte-avions américain USS Abraham Lincoln.

Le porte-avions américain USS Abraham Lincoln. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis envoient un porte-avions et une force de bombardiers au Moyen-Orient, un message «clair et indubitable» à l'Iran, a déclaré dimanche le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton.

«En réponse à des indications inquiétantes d'escalade et de mises en garde, les Etats-Unis déploient le porte-avions et groupe aéronaval USS Abraham Lincoln et une force de bombardiers auprès du Commandement central américain de la région», a dit M. Bolton dans un communiqué, sans détailler la nature de l'escalade imputée à Téhéran.

Le déploiement a pour but d'envoyer «un message clair et indubitable au régime iranien» à savoir que «toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou contre ceux de nos alliés rencontrera une force implacable», a-t-il poursuivi.

«Préparés à répondre à toute attaque»

«Les Etats-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes totalement préparés à répondre à toute attaque, qu'elle soit menée par procuration, par le corps des Gardiens de la Révolution islamique ou par les forces régulières iraniennes», a ajouté le conseiller du président Donald Trump.

Le communiqué ne précise pas pourquoi ce déploiement se déroule maintenant, mais intervient sur fond d'escalade meurtrière depuis samedi entre groupes armés palestiniens -- qui tirent des roquettes depuis la bande de Gaza en territoire israélien -- et l'Etat hébreu qui mène des raids aériens en représailles.

Les relations entre Washington et Téhéran sont au plus bas. Il y a un an, l'administration Trump a claqué la porte de l'accord international censé empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique, au motif qu'elle le jugeait trop laxiste et qu'il ne s'attaquait pas aux autres comportements «déstabilisateurs» de l'Iran au Moyen-Orient.

Mais les autres signataires, à commencer par les alliés européens de Washington, restent pour l'instant attachés à ce texte et Téhéran continue de le respecter, selon les inspecteurs internationaux. (afp/nxp)

Créé: 06.05.2019, 04h24

Galerie photo

La crise du nucléaire iranien en images

La crise du nucléaire iranien en images Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Les Européens devraient poursuivre leurs concertations pour sauver le compromis de 2015.

Articles en relation

Iran: les Etats-Unis durcissent les restrictions

Nucléaire iranien Washington a renforcé sa «pression maximale» contre Téhéran, même s'il a également accordé des dérogations. Plus...

Gardiens de la Révolution qualifiés de «terroristes»

Etats-Unis/Iran Washington a inscrit l'armée d'élite de l'Etat iranien sur la liste des organisations terroristes. Téhéran a tenté de riposter. Plus...

L'Iran se dote d'un sous-marin dit «Le conquérant»

Missiles L'Iran a inauguré dimanche un sous-marin capable de tirer des missiles à longue portée. Plus...

L'UE entérine le système de troc conçu avec l'Iran

Nucléaire L'UE a entériné lundi l'instrument financier permettant de commercer avec Téhéran malgré les sanctions américaines. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...