Un astronaute se fait DJ de l'espace

EspaceL'Agence spatiale européenne va retransmettre ce mardi un DJ set depuis l'espace. Le but est de se rapprocher des jeunes et du grand public

Pour mixer, l'astronaute Luca Parmitano utilisera une tablette de l'ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ.

Pour mixer, l'astronaute Luca Parmitano utilisera une tablette de l'ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il se prépare à mixer depuis la Station spatiale internationale: l'astronaute italien Luca Parmitano se transformera mardi en DJ de l'espace, le temps d'un court set destiné à une nuit électro organisée sur un bateau de croisière à Ibiza (Baléares).

«Ce sera une première mondiale», déclare l'astronaute français Jean-François Clervoy, qui assistera à cette soirée préparée par un organisateur de festivals de musique qui monte des croisières électro.

«Notre but est de rapprocher l'espace du grand public, afin que celui-ci comprenne ce que fait l'Agence spatiale européenne», explique Emmet Fletcher, chargé des partenariats à l'ESA. Le set de Luca Parmitano, qui lancera la soirée, durera quinze à vingt minutes environ, précise-t-il. Il sera retransmis en direct sur le bateau, où devraient se trouver environ 3000 personnes.

Pour les amateurs ou les curieux, il sera possible d'aller sur la page Facebook de l'événement pour le regarder en direct en basse résolution «si tout va bien», indique Emmet Fletcher. Une version avec une meilleure définition sera disponible le lendemain.

«Aller plus loin »

Luca Parmitano, 42 ans, a quitté la Terre le 20 juillet à bord d'une capsule Soyouz avant de rejoindre l'ISS pour une mission de six mois. Il a déjà effectué un premier séjour dans l'ISS en 2013.

«Ce genre de musique, c'est très nouveau pour lui. Il est plutôt chansons italiennes et rock», reconnaît Emmet Fletcher. «Mais il est très enthousiaste. C'est très typique de Luca. Il veut toujours aller plus loin, faire des choses nouvelles».

Il s'est donc entraîné à mixer auprès d'un DJ allemand Le Shuuk. Celui-ci a sélectionné divers morceaux qui seront à la disposition de l'astronaute pour son set. Pour mixer, Luca Parmitano utilisera une tablette de l'ISS sur laquelle a été chargé un logiciel spécial DJ.

«L'espace arrive à Ibiza»

L'astronaute mènera cette activité «sur son temps libre. Cela doit être parfaitement clair», précise Emmet Fletcher, pour parer à d'éventuelles critiques sur le fait que cette occupation pourrait prendre sur son temps consacré aux expériences scientifiques.

«En participant à ce concert, l'ESA va toucher toute une communauté de jeunes dont la plupart ne vont pas faire la démarche d'aller s'intéresser à l'espace par eux-mêmes.

Donc l'espace va leur arriver à Ibiza», souligne Jean-François Clervoy, fraîchement retraité de l'agence spatiale et président de Novespace, société qui exploite l'Airbus «Zéro-G» spécialisé dans les vols recréant les conditions de l'apesanteur. (afp/nxp)

Créé: 12.08.2019, 19h09

Articles en relation

Découverte d'une planète potentiellement habitable

Espace La planète GJ 357 semble réunir les conditions nécessaires à la vie tout en se trouvant à une distance relativement proche de la Terre. Plus...

Mission accomplie pour la voile solaire LightSail 2

Espace LightSail 2 a réussi à élever son altitude grâce à la pression des radiations solaires en orbite autour de la Terre. Plus...

Un caillou gros comme un gratte-ciel va nous frôler

Espace Un astéroïde grand comme l'Empire State Building va passer tout près de la Terre ce 10 août. Mais il n'y aurait pas d'inquiétude à avoir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.