Le typhon Hagibis sème la mort au Japon

AsieLe typhon Hagibis a tué plus d'une vingtaine de personnes en traversant le centre et l'est du Japon. 110'000 secouristes sont mobilisés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 26 personnes ont été tuées, selon les médias japonais, par le passage dévastateur du typhon Hagibis. Quelque 110'000 secouristes s'apprêtaient dimanche soir à passer la nuit à venir en aide aux habitants piégés par les nombreuses inondations.

Maisons submergées, glissements de terrain, cours d'eau en furie: la tempête chargée de pluies d'une intensité record a semé la désolation en traversant le centre et l'est du Japon dans la nuit de samedi à dimanche.

Corps retrouvé dans une rivière

Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain, noyés dans leurs habitations ou dans leurs véhicules emportés par les eaux, parmi lesquels un enfant dont le corps a été retrouvé dans une rivière.

Dimanche soir, la chaîne publique NHK et l'agence de presse Kyodo recensaient toutes deux 26 décès et au moins 18 disparus. Le gouvernement dénombrait 14 morts, 11 disparus et 187 blessés.

D'importantes inondations affectaient toujours la région centrale de Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu'au premier étage.

31'000 soldats déployés

«Actuellement 110'000 policiers, pompiers, garde-côtes et soldats des Forces d'autodéfense font tout leur possible dans les opérations de recherche et de sauvetage et cela devrait continuer toute la nuit», a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.

Parmi eux, 31'000 soldats équipés de 130 aéronefs. Des images de la NHK ont montré l'un de leurs hélicoptères en train d'hélitreuiller des habitants depuis les toits dans la région de Nagano.

Une septuagénaire, que l'on tentait de hisser dans un hélicoptère à Iwaki dans la région de Fukushima (nord-ouest), a fait une chute mortelle de 40 mètres, a rapporté à l'AFP un porte-parole des pompiers de Tokyo.

Refuges

A Kawagoe (nord-ouest de Tokyo), des secouristes évacuaient dans des canots pneumatiques des personnes âgées, certaines toujours en fauteuil roulant, dont la maison de retraite était cernée par les inondations, a constaté l'AFP sur place.

Quelque quatre millions de personnes étaient toujours concernées par des consignes d'évacuation dimanche en fin d'après-midi. Plus de 135'000 avaient suivi ces avis sans caractère obligatoire et se trouvaient dans des refuges.

L'intensité «sans précédent» des précipitations selon l'Agence météo japonaise (JMA) avait poussé celle-ci à émettre son niveau d'alerte aux pluies maximales, réservé aux situations de catastrophe prévisible.

Hagibis avait accosté samedi peu avant 19h00 (12h00 en Suisse) et atteint la capitale japonaise vers 21H00, accompagné de rafales de vent pouvant atteindre près de 200 km/h. (afp/nxp)

Créé: 13.10.2019, 16h08

Articles en relation

Le typhon Hagibis atteint les côtes du Japon

Climat L'intensité du typhon Hagibis a été revue à «puissante» au lieu de «très puissante». Des rafales allant jusqu'à 216 km/h sont toujours attendues. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...