Passer au contenu principal

La Turquie intercepte 350 migrants en route vers Lesbos

Depuis l'accord entre l'Europe et Ankara, le nombre quotidien de migrants arrivant en Grèce a été divisé au moins par 10.

Les interceptions de migrants qui tentent de rejoindre l'Europe depuis la Turquie se poursuivent. (Image d'illustration: ici, dans la région d'Izmir, des migrants interceptés par des gardes-côtes turcs ont été ramenés en Turquie - 20 mars 2016)
Les interceptions de migrants qui tentent de rejoindre l'Europe depuis la Turquie se poursuivent. (Image d'illustration: ici, dans la région d'Izmir, des migrants interceptés par des gardes-côtes turcs ont été ramenés en Turquie - 20 mars 2016)
AFP

Les gardes-côtes turcs ont intercepté dimanche quelque 350 migrants, répartis sur cinq bateaux, qui tentaient dimanche de rallier l'île grecque de Lesbos. Leurs passagers, pour la plupart des Birmans, ont été ramenés vers le rivage turc et transférés vers un poste de police. En Méditerranée, quelque 1500 personnes ont été sauvées.

«Il y a des massacres organisés contre les musulmans dans notre pays», a confié l'un des migrants birmans. «D'un côté, des pressions, un danger vital, de l'autre, la pauvreté. Tout cela nous pousse à partir», a rapporté l'agence de presse Dogan.

En Birmanie, pays majoritairement bouddhiste, la minorité musulmane des Rohingyas est victime de discriminations et de violences intercommunautaires.

Depuis l'entrée en vigueur il y a une semaine de l'accord UE-Ankara, qui prévoit de pouvoir renvoyer en Turquie tous ceux qui arrivent dans les îles grecques, le flux de migrants a diminué. Alors qu'ils étaient des milliers chaque jour, les autorités grecques ont assuré samedi que seules 78 personnes étaient arrivées vendredi et 161 jeudi.

Route libyenne

Plus au sud, près de 1500 migrants ont été secourus en Méditerranée, au large de la Libye, au cours des deux derniers jours, ont indiqué lundi les garde-côtes italiens.

Au total, ce sont 1482 personnes qui ont été secourues dimanche et lundi au cours d'une douzaine d'interventions impliquant plusieurs navires engagés dans les opérations de secours ou de surveillance des côtes libyennes.

Quelque 14'492 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, selon des statistiques du 24 mars fournis par le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) et qui ne prenaient donc pas en compte ces dernières arrivées. Cela représente une hausse de 42,5% par rapport à la même période de l'an dernier.

Le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a estimé jeudi qu'environ 800'000 migrants attendaient de pouvoir passer en Europe depuis la Libye.

Le chaos régnant en Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 profite aux trafiquants d'êtres humains. Des milliers de migrants tentent de rejoindre l'Europe depuis la Libye, à 300 kilomètres seulement des côtes italiennes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.