Passer au contenu principal

Le tueur de Christchurch se pose en disciple de Breivik

L’Australien de 28 ans s’affirme dans un manifeste comme un justicier blanc investi d’une mission.

Vidéo L’assaillant a diffusé en direct sur internet les images de ses attaques, passant de victime en victime, tirant à bout portant sur les blessés. Ses armes étaient recouvertes d’inscriptions faisant référence à des personnages ayant tué des musulmans, de Charles Martel à Alexandre Bissonnette…
Vidéo L’assaillant a diffusé en direct sur internet les images de ses attaques, passant de victime en victime, tirant à bout portant sur les blessés. Ses armes étaient recouvertes d’inscriptions faisant référence à des personnages ayant tué des musulmans, de Charles Martel à Alexandre Bissonnette…
DR

Une vidéo de dix-sept minutes filmée grâce à une caméra placée sur le casque du suprémaciste blanc capture les images tragiques de l’entrée dans le bâtiment et des tirs en rafale à travers les corridors et les pièces d’une des deux mosquées attaquées vendredi à l’heure de la prière à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Un individu se serait chargé de la diffusion de cette séquence sur la Toile. Alerté par la police, Twitter a supprimé le compte qui diffusait le lien renvoyant vers cette vidéo, suivi par Facebook, Instagram et Reddit. Reste que quelques chaînes de télévision, dont Sky News Australia et Ten Daily, ont laissé certaines images tourner pendant plusieurs heures. Le terroriste a compté sur les réseaux sociaux pour obtenir un maximum de couverture avec l’intention, clame-t-il, de faire croître la terreur dans les populations musulmanes autour de la planète.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.