Passer au contenu principal

Un Trump plus vrai que nature sur TripAdvisor

Donald Trump a-t-il évalué les étapes de sa tournée au Moyen-Orient et en Europe? Bien sûr que non, mais cela aurait pu…

Après sa visite au pape, Donald Trump a tweeté: «[…] Votre maison a l’air poussiéreuse. Je veux dire, si vous allez accueillir les leaders les plus puissants du monde, vous devez avoir un tapis magnifique et moderne […].»
Après sa visite au pape, Donald Trump a tweeté: «[…] Votre maison a l’air poussiéreuse. Je veux dire, si vous allez accueillir les leaders les plus puissants du monde, vous devez avoir un tapis magnifique et moderne […].»
AP

Riyad, Jérusalem, la Cité du Vatican, Taormina, Bruxelles… Lors de sa première tournée internationale, la semaine dernière, Donald Trump a multiplié les étapes et les arrêts symboliques. Dans son irrépressible besoin de s’exprimer sur les réseaux sociaux, le président américain se serait-il laissé aller à commenter chacune de ses étapes sur TripAdvisor, le site bien connu où l’on note ses expériences de voyages? C’est évidemment faux, mais les commentaires hilarants imaginés et dessinés aux couleurs de TripAdvisor par Mashable ont fait le buzz. Ils avaient parfois «l’air convaincants» et «plus vrais que nature», ont relevé des internautes.

«Je me sens très mal pour les Italiens. Il fait très chaud là-bas et leurs murs tombent en ruine. Ils m’ont fait asseoir dans un ennuyeux meeting qui franchement était inutile», fait-on ainsi écrire Donald Trump, à propos de Taormina, étape du G7, à qui il ne donne qu’une étoile sur cinq. Sur son passage au Vatican: «Ecoutez, j’aime bien le pape. Et il m’aime! Mais j’ai quand même dû lui dire: votre maison à l’air poussiéreuse. Je veux dire, dans la mesure où il va recevoir les leaders les plus puissants du monde, il lui faut une belle moquette, moderne! La sienne était vraiment horrible.» Notre faux commentateur a en revanche beaucoup aimé le mur des Lamentations, à Jérusalem («Quand j’ai vu ce mur, j’ai dit à mes amis: il nous faut un mur comme ça!»), tout comme le Palais de Murabba, à Riyad, coté quatre étoiles sur cinq: «Un lieu formidable. Grand, beau château. De l’or partout où vous regardez. Leur ai vendu quelques armes à bon prix. Un magnifique endroit pour faire des affaires.» Et il en va ainsi pour chaque étape.

Amusante satire? Certes, mais la réalité rejoint parfois la fiction. «Quand il est en tournée diplomatique, le président Trump se comporte en touriste éméché», a déclaré au Daily Beast, après la tournée, un membre du Département d’Etat, en déplorant de la part du président des manières et des prises de position aussi grossières qu’inefficaces. Agacée après le G7, Angela Merkel annonçait dimanche que «les Etats-Unis n’étaient plus un partenaire fiable». Et cette fois, cela n’a rien d’une blague!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.