Passer au contenu principal

Etats-UnisQuand Trump se la joue «Rocky» sur Twitter

Le président américain a tweeté mercredi un photomontage dans une allusion apparente au «torse magnifique» pour faire taire les rumeurs sur sa santé.

Le tweet pour le moins surprenant du président américain.
Le tweet pour le moins surprenant du président américain.
Capture écran twitter

Visage sérieux et regard frondeur sur le corps torse nu du boxeur de fiction Rocky Balboa: le président américain Donald Trump a tweeté mercredi un photomontage dans une allusion apparente au «torse magnifique» dont il s'est vanté pour rejeter les rumeurs sur sa santé.

Ceinture dorée de champion, gros gants rouges de boxe et corps huilé devant les cordes du ring: l'hommage à l'affiche de «Rocky III» est évidente... Avec pour seules différences le visage et la chevelure blonde du président de la première puissance mondiale à la place de l'acteur Sylvester Stallone, qu'il connaît et apprécie depuis longtemps.

Sans aucun commentaire d'explication du président, ce tweet intervient après des spéculations sur son état de santé, à la suite d'une visite impromptue dans un hôpital militaire proche de Washington à la mi-novembre, qui indignent le septuagénaire.

Mardi soir, devant des milliers de partisans en Floride, Donald Trump, 73 ans, avait critiqué les rumeurs selon lesquelles il a eu une crise cardiaque. Selon lui, elles seraient parties notamment du fait qu'il ne portait pas de cravate lors de sa visite à l'hôpital.

«Chasse aux sorcières»

«Et c'est vrai, je ne portais pas de cravate. Pourquoi est-ce que je porterais une cravate si la première chose qu'ils font c'est me dire enlevez votre chemise, monsieur, montrez-nous ce torse magnifique », a-t-il lancé, provoquant les rires de l'assemblée.

«On n'a jamais vu un torse comme ça», a-t-il poursuivi.

Le montage était retweeté et commenté par les internautes à forte cadence mercredi, veille de la grande fête américaine de Thanksgiving que Donald Trump passe en famille dans sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

Menacé par une procédure de destitution dans l'affaire ukrainienne, le milliardaire dénonce une «chasse aux sorcières» menée par l'opposition démocrate au Congrès, qui, selon lui, ne travaille pas au service des Américains tant elle est occupée à tenter de lui nuire.

«Le Congrès ne travaille pas cette semaine mais le président Trump, si», a indiqué son service de presse mercredi matin. L'ex-homme d'affaires est arrivé en début de matinée sur le parcours de golf qui porte son nom à West Palm Beach, une heure avant de tweeter son photomontage.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.