Trump critique l'hostilité de Kim Jong Un

Corée du Nord Suite au tir de projectiles non identifiés, le président américain a averti son homologue nord-coréen qu'il avait «tout» à perdre à se montrer «hostile».

Les deux dirigeants lors d'une rencontre cet été.

Les deux dirigeants lors d'une rencontre cet été. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a averti dimanche, après l'annonce par Pyongyang d'un «test très important» sur une base de lancement, que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait «tout» à perdre à se montrer «hostile».

«Kim Jong Un est trop intelligent et a beaucoup trop à perdre, voire tout, à agir de façon hostile», a-t-il écrit sur Twitter. «Il n'a pas envie de gâcher sa relation privilégiée avec le président des Etats-Unis ou de s'ingérer dans l'élection présidentielle américaine de novembre» 2020.

Pyongyang avait annoncé plus tôt dimanche avoir mené un «test très important» depuis sa base de lancement de satellites de Sohae.

«La Corée du Nord, sous la direction de Kim Jong Un, dispose d'un énorme potentiel économique, mais elle doit dénucléariser comme elle l'a promis», a poursuivi Donald Trump. «L'Otan, la Chine, la Russie, le Japon et le monde entier sont d'accord sur ce point!»

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche Robert O'Brien a de son côté déclaré dimanche sur CBS que «la Corée du Nord ferait une erreur» en reprenant ses tests nucléaires.

Il a par ailleurs appelé Kim Jong Un à «tenir la promesse» de dénucléarisation qu'il avait faite en juin 2018 à Singapour lors de sa première rencontre historique avec Donald Trump.

Dialogue inédit

Après une dangereuse montée des tensions, les Etats-Unis et la Corée du Nord ont entamé un dialogue inédit depuis la rencontre historique entre les dirigeants des deux pays en juin 2018 à Singapour.

Mais leur deuxième sommet, en février à Hanoï, s'est soldé par un échec: le président américain a refusé de commencer à lever les sanctions imposées à Pyongyang en échange d'un simple début de désarmement nucléaire proposé par Kim Jong Un.

Les négociations sont depuis à l'arrêt, malgré l'annonce d'une relance imminente faite par les deux hommes lors d'un troisième entretien plus improvisé, fin juin, à la frontière entre les deux Corées.

Donald Trump s'était encore félicité samedi de sa «très bonne relation» avec le dirigeant nord-coréen. «Je pense qu'on veut tous les deux garder ça comme ça. Il sait que j'ai une élection qui arrive», avait-il confié, affirmant qu'il serait «surpris si la Corée du Nord agissait de manière hostile». (afp/nxp)

Créé: 08.12.2019, 16h57

Articles en relation

«Test très important» sur une base nord-coréenne

Nucléaire nord-coréen Ce test déterminant pourrait déterminer la future stratégie de Pyongyang dans les négociations sur le nucléaire. Plus...

Pyongyang moque le «gâtisme» de Trump

Corée du Nord C'est reparti pour les insultes: la Corée du Nord a dit s'inquiéter jeudi d'une «rechute du gâtisme» du président américain. Plus...

Pyongyang a tiré deux projectiles non identifiés

Corée du Nord Alors que les négociations sur le nucléaire sont dans l'impasse, deux nouveaux tirs ont été lancés par Pyongyang, jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève se prépare à affronter le coronavirus
Plus...