Trois morts dans l'explosion d'une voiture

TurquieUn véhicule a explosé dans une ville turque à proximité de la frontière syrienne, faisant plusieurs victimes. Il s'agirait d'un acte terroriste.

Selon le président Erdogan, c'est un attentat à la voiture piégée.

Selon le président Erdogan, c'est un attentat à la voiture piégée. Image: Twitter @olcayakman_blog

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs personnes ont été tuées vendredi dans l'explosion d'une voiture dans la ville turque de Reyhanli, près de la frontière syrienne, a annoncé l'agence officielle Anadolu.

L'explosion a aussi fait deux blessés, selon Anadolu. Rahmi Dogan, le gouverneur de la province de Hatay, où se trouve Reyhanli, a indiqué à l'agence que son origine n'était pas encore connue.

Selon Recep Tayyip Erdogan, le véhicule était piégé. «Les premiers éléments laissent penser qu'il s'agit sans doute d'un acte terroriste», a déclaré le président turc aux journalistes à Istanbul. «Il est clair qu'il y avait une bombe dans la voiture», a-t-il ajouté.

«Nos collègues sont en train d'enquêter pour comprendre ce qu'il y avait derrière cela», a-t-il encore expliqué dans cette déclaration télévisée, ajoutant que le gouvernement transmettrait des informations supplémentaires dans les heures à venir.

Des flammes et une épaisse fumée

L'explosion a eu lieu à moins d'un kilomètre des bureaux du gouverneur du district de Reyhanli vers 10h00 GMT. Les images retransmises par la télévision turque montraient des flammes et une fumée épaisse s'échappant de la voiture alors que les pompiers tentaient d'éteindre l'incendie.

En mai 2013, une double explosion à la voiture piégée dans ce même district de Reyhanli avait tué plus de 50 personnes, dans un des attentats les plus meurtriers de l'histoire moderne de la Turquie.

En 2015 et 2016, une série d'attentats attribués par le gouvernement à des groupes extrémistes et des militants kurdes avait fait des centaines de morts.

Le dernier attentat important dans le pays est celui du Nouvel an 2017, lorsqu'un homme armé avait surgi dans un night-club d'Istanbul et tiré dans la foule, tuant 39 personnes. (afp/nxp)

Créé: 05.07.2019, 14h18

Articles en relation

Un groupe kurde revendique les attentats d'Istanbul

Turquie Les deux attaques à la bombe de samedi soir ont coûté la vie à au moins 38 personnes. On déplore également 166 blessés. Plus...

Le PKK revendique un attentat contre une gendarmerie turque

Turquie La rébellion kurde a franchi un nouveau palier dimanche en menant un attentat suicide contre une gendarmerie turque, qui a fait au moins deux tués et des dizaines de blessés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.