Trois lions qui s'étaient fait la malle abattus

Afrique du SudDes félins qui s'étaient enfuis ce week-end du parc national Kruger ont été tués après avoir attaqué une vache.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un agriculteur a surpris jeudi soir sur sa propriété les félins en train de dévorer une carcasse. Il en a tué un et blessé un autre. Alertés, les rangers, qui s'activaient depuis ce week-end pour retrouver les lions, ont trouvé le troisième félin.

«Malheureusement, en dépit de tous les efforts faits et compte tenu du risque d'avoir un lion blessé, la décision a été prise d'abattre» les deux félins encore en vie, a déclaré l'Agence des parcs de la province sud-africaine du Mpumalanga (nord-est) dans un communiqué.

«Très dangereux»

«Nous avons dû tuer le lion blessé car il devenait très dangereux. Quant au troisième, dans la mesure où il avait été en contact avec du bétail, on a estimé que la meilleure décision était aussi de l'abattre», a ajouté une porte-parole des parcs sud-africains (SANParks), Janine Raftopoulos, sur la chaîne eNCA.

Le félin aurait tenté de retourner au contact du bétail ou de la population, a-t-elle justifié. Dans un premier temps, SANParks avait fait état de la fuite de quatre lions, mais tout laisse penser qu'ils n'étaient finalement que trois. «Nous continuons cependant à être vigilants», a assuré Janine Raftopoulos.

En mai, cinq lions avaient déjà réussi à quitter le Kruger, mais quatre d'entre eux avaient été rapidement capturés. Des dizaines de milliers de touristes se pressent chaque année au Kruger, un immense parc clôturé presqu'aussi grand que la Belgique et qui abrite quelque 1500 lions. (afp/nxp)

Créé: 13.07.2017, 18h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.