Theresa May défend son accord sur le Brexit

Royaume-UniLa Première ministre sortante a estimé que la «priorité immédiate» de Boris Johnson sera de mettre en oeuvre le Brexit. Auparavant elle s'en est pris à Jeremy Corbyn.

Theresa May a fait ses adieux mercredi à Londres en compagnie de son époux.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Première ministre britannique Theresa May est arrivée mercredi en début d'après-midi au palais de Buckingham à Londres pour présenter sa démission.

La «priorité immédiate» de Boris Johnson sera de mettre en oeuvre le Brexit, a déclaré Theresa May dans son dernier discours, prononcé devant le 10, Downing Street. «La priorité immédiate est d'accomplir un Brexit qui fonctionne pour tout le Royaume-Uni», a -t-elle dit dans une courte allocution aux côtés de son mari, avant de se rendre au palais de Buckingham pour remettre sa démission à la reine Elizabeth II.

Auparavant, la Première ministre sortante a attaqué le chef de l'opposition Jeremy Corbyn lors de sa dernière séance de questions/réponses au Parlement, l'accusant d'avoir fait échouer les discussions au Parlement.

«J'ai voté pour l'accord (sur le Brexit, ndlr)», a-t-elle dit. «Qu'a fait le très honorable monsieur? Il a voté contre l'accord, il a voté pour qu'un 'No Deal' soit plus probable et quand il y avait une perspective de parvenir à un consensus dans cette Chambre, le très honorable monsieur s'est retiré des discussions. À chaque étape, son seul intérêt a été de faire de la politique de parti. Et franchement, il devrait avoir honte de lui-même», a asséné Theresa May.

Boris Johnson, élu à la tête du Parti conservateur mardi, sera à son tour reçu par la souveraine qui le chargera officiellement de former son gouvernement, avec pour mission de mettre en oeuvre le Brexit, trois ans après le référendum de 2016. (afp/nxp)

Créé: 24.07.2019, 16h04

Articles en relation

May et ses potentiels successeurs choqués

Tweets de Trump Après que Theresa May eut jugé les propos du chef de l'Etat américain «totalement inacceptables», c'est au tour des deux aspirants à son poste, J.Hunt et B. Johnson de les dénoncer. Plus...

Boris Johnson, le bateleur du Brexit à Downing Street

Grande-Bretagne Le champion des gaffes et des excès a réussi son pari de succéder à Theresa May grâce à son charisme et son ambition. Plus...

Pour Trump, la gestion du Brexit est une «pagaille»

Etats-Unis Le président américain a vivement critiqué la politique de Theresa May. Selon lui, la première ministre britannique a très mal géré le Brexit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...