La théorie des loups solitaires mise à mal

Islamo-terrorismeL’enquête sur les attentats de Paris et celle sur le terroriste «Jihadi John» révèlent leurs liens avec des réseaux organisés.

Montrouge, le 8 janvier 2015. Des enquêteurs croisent des hommes d'intervention après l’attentat contre Charlie Hebdo.

Montrouge, le 8 janvier 2015. Des enquêteurs croisent des hommes d'intervention après l’attentat contre Charlie Hebdo. Image: archives Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les attentats de Paris ou la figure de «Jihadi John» à Londres étaient jusque-là présentés comme des illustrations d’une nouvelle forme de terrorisme, celle du «loup solitaire». Cet individu radicalisé est indétectable ou presque avant qu’il ne passe à l’action. Les frères Kouachi, auteurs du carnage à Charlie Hebdo le 7 janvier, et Amedy Coulibaly, tueur de l’hypermarché casher de la porte de Vincennes le 9 janvier, sont un temps passés pour des «loups solitaires».

De même, «Jihadi John», l’homme à l’accent britannique posant dans des vidéos d’exécution du groupe Etat islamique, semblait faire partie de ces jeunes Occidentaux radicalisés rejoignant les rangs de Daech en Irak ou en Syrie de leur propre initiative, sur un coup de tête.

Lundi, des auditions de terroristes datant de 2011 et 2013 et rendues publiques démontrent les contacts de «Jihadi John» avec un des auteurs d’une tentative d’attentat dans le métro de Londres en 2005. Ces documents attestent aussi que Mohammed Emwazi (de son vrai nom) était connu des services de renseignements britanniques depuis 2011. Le réseau d’une douzaine de radicaux auquel il appartenait était aussi impliqué dans le financement d’un projet terroriste en Somalie.

L’enquête menée en France sur les attentats de Paris indique que les frères Kouachi et Amedy Coulibaly n’ont pas préparé seuls leurs attaques. Après la mise en cause de quatre complices ayant fourni un appui logistique aux terroristes tout de suite après les attentats, les enquêteurs sont désormais à la recherche de cinq autres individus qui ont participé à l’opération. Tous ont fui quelques jours avant l’attentat, prenant des routes différentes pour rejoindre la Turquie avant de passer en Syrie ou en Irak.

Pendant des mois, ce groupe s’est organisé pour trouver de l’argent, des armes et faire des repérages. Sans attirer l’attention des services de renseignements, qui connaissaient certains membres de ce groupe.

(TDG)

Créé: 02.03.2015, 18h25

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...