Passer au contenu principal

Etats-UnisLe taux d'autisme touche 1 enfant sur 45

Le nombre d'autistes aux Etats-Unis a doublé en deux ans, dû principalement à un changement de méthode de détection.

Journée nationale sur l'autisme aux Etats-Unis, le 2 avril 2009.
Journée nationale sur l'autisme aux Etats-Unis, le 2 avril 2009.
AFP

L'autisme touchait 1 enfant sur 45 aux Etats-Unis en 2014, soit quasiment le double du taux sur la période 2011-2013, selon un récent recensement, mais ce bond s'explique d'abord par une redéfinition de la maladie et un changement de méthode.

Les dernières statistiques des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) publiées vendredi montrent que 2,24% des enfants américains ont été diagnostiqués autiste en 2014.

Sur la période 2011-2013, ils représentaient 1.25% des enfants américains (1 sur 80).

Manière de poser les questions

«Des changements importants sont survenus dans la manière de poser les questions» pour diagnostiquer cette maladie d'origine multifactorielle et largement génétique, a expliqué Katie Walton, une spécialiste de l'autisme à l'université de l'Ohio (nord).

«Les troubles du spectre autistique (TSA) englobent maintenant des symptômes bien plus larges que ce que nous appelions l'autisme par le passé donc je pense que (ces chiffres) englobent un nombre important d'enfants qui auraient reçu un diagnostic différent autrefois», a poursuivi la chercheuse, qui n'a pas participé au sondage des CDC.

Dans le sondage soumis à 11.000 parents, l'autisme ne figurait plus dans une liste de 10 maladies passées en revue. Les parents se voyaient demander si leur enfant souffrait d'un handicap intellectuel. En cas de réponse positive, on leur demandait alors si l'on avait diagnostiqué des TSA chez l'enfant ou une autre forme de retard du développement.

Reclassification

La prévalence des cas d'autisme aux Etats-Unis est passée de un pour 5000 en 1975 à un pour 150 en 2002 et un pour 68 en 2012, soit un triplement dans cette dernière période de dix ans.

Des chercheurs de Penn State University avaient déjà fait remarquer dans une étude parue en juillet dans l'American Journal of Medical Genetics que la manière de diagnostiquer expliquait cette hausse.

«Cet accroissement pourrait être attribué à une reclassification du diagnostic des troubles neurologiques de la plupart des enfants plutôt qu'à une explosion réelle des nouveaux cas d'autisme», avaient-ils conclu après avoir analysé des données d'enfants enregistrés dans des programmes d'éducation spécialisée pendant onze ans.

Aux côtés d'autres troubles

Interrogé sur les dernier chiffres des CDC, l'auteur principal de l'étude Santohosh Girirajan a estimé que la nouvelle approche des CDC constituait une amélioration.

«Plus de personnes sont diagnostiquées car l'autisme survient aux côtés d'autres troubles», a-t-il expliqué à l'AFP.

L'autisme est un trouble envahissant du développement qui se manifeste notamment par des difficultés à établir des interactions sociales et à communiquer. Il apparaît dans la petite enfance et persiste à l'âge adulte.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.