Passer au contenu principal

AustralieSoupçons de pédophilie dans une école du cirque

La police australienne a procédé à un coup de filet dans une école du cirque accueillant entre autres des enfants handicapés. Des jeunes garçons auraient été abusés.

Les policiers avaient mis en place une équipe spéciale en juillet 2017.
Les policiers avaient mis en place une équipe spéciale en juillet 2017.

Sept personnes dont quatre femmes, accusées d'avoir commis des abus physiques et sexuels sur des jeunes garçons dans une école du cirque, y compris la production d'images pédophiles, ont été mises en examen mardi en Australie. Les faits se sont produits entre 2014 et 2016.

L'école du cirque de Katoomba, au nord de Sydney, accueille des enfants handicapés et non handicapés. «Quatre femmes, deux hommes et une adolescente ont été inculpés d'un total de 127 délits relatifs à des abus physiques et sexuels sur des enfants», a indiqué la police de Nouvelle-Galles du Sud dans un communiqué.

Les policiers avaient mis en place une équipe spéciale en juillet 2017 pour enquêter sur les soupçons d'abus contre «trois garçons, tous âgés de moins de huit ans, par des personnes qu'ils connaissaient».

Pédopornographie

Parmi les inculpés figurent la fondatrice de l'école, âgée de 58 ans, qui est poursuivie pour 43 chefs y compris avoir entretenu une relation sexuelle avec un enfant de moins de 14 ans, rapt aggravé et agression sexuelle.

Une adolescente de 17 ans est accusée d'avoir tourné des images pédophiles et d'agressions sexuelles, tandis qu'un jeune homme de 18 ans est soupçonné d'avoir produit de la pédopornographie. Selon le Sydney Morning Herald, l'école située dans les Blue Mountains, région touristique prisée, accueillait des enfants de tout âge et leur enseignait la jonglerie, l'unicycle et autres arts du cirque.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.