Passer au contenu principal

Mesures antiterroristesSix Français sur le départ pour la Syrie privés de passeport

Pour la première fois, la France confisque le passeport de six de ses ressortissants qui s'apprêtaient à partir pour la Syrie.

AFP

Ils allaient «de façon imminente» se rendre en Syrie. C'est ce qu'ont estimé les services de renseignementsqui ont confisqué le passeport de 6 Français.

L'interdiction administrative de sortie de territoire est inscrite dans la loi antiterroriste votée en novembre, dont l'un des objectifs est de freiner les départs en Syrie. Elle n'avait toutefois pas encore été appliquée.

Cette confiscation des passeports et des cartes d'identité est valable pour une durée de six mois renouvelable. Outre ces six premières interdictions, «une quarantaine de dossiers sont actuellement en cours d'instruction», a précisé la source.

Interrogé sur ces premières interdictions lundi matin en marge d'une visite au Salon de l'agriculture à Paris, le premier ministre, Manuel Valls, a prévenu: «il y en aura d'autres».

1400 Français

Les départs de djihadistes vers des zones de combat en Irak ou en Syrie et la question de leur retour en France et de leur surveillance sont le principal sujet d'inquiétude des services antiterroristes français.

Le premier ministre a indiqué dans le courant du mois que près de 1400 Français ou résidents en France avaient été identifiés «comme étant en relation avec ces filières».

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.