Passer au contenu principal

Entre Serbie et Kosovo, le train de la discorde

Le train offert par la Russie était recouvert de l’inscription «Le Kosovo c’est la Serbie» en 21 langues. Bloqué à la frontière, il a fini par faire demi-tour.

Des avancées en péril

Escalade verbale