Passer au contenu principal

«Ce souci de santé rend Hillary plus humaine»

«Democrats abroad» enregistrait hier à Genève les électeurs américains qui veulent voir Hillary Clinton à la Maison-Blanche.

Mercredi, des "Democrats abroad" se sont réunis au cercle des Bains à Genève.
Mercredi, des "Democrats abroad" se sont réunis au cercle des Bains à Genève.
Magali Girardin

Alors que l’état de santé de leur candidate est au cœur des interrogations de la presse américaine, les supporters de Hillary Clinton ouvraient aux électeurs démocrates de Genève les registres d’inscription au scrutin de novembre, ce mercredi. La présidente des démocrates en Suisse, Anne-Shelton Aaron, avait invité pour l’occasion Eilen Chamberlain Denahoe, l’ex-ambassadrice des Etats-Unis au Conseil des droits de l’homme et la super-déléguée des Américains de l’étranger à la convention de juillet à Philadelphie, Caitlin Kraft Buchman. «La mobilisation des Américains de l’étranger est déjà plus forte qu’en 2012. A la fois motivée par notre candidate et par la peur de voir Donald Trump entrer à la Maison-Blanche. Pour les quelque 25 000 électeurs en Suisse, nous faisons comme si chaque vote pouvait faire la différence», souligne Anne-Shelton Aaron.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.