La Russie poursuivra son aide humanitaire

VenezuelaLa Russie a promis d'envoyer du blé et des médicaments au Venezuela, tout en dénonçant l'ingérence des pays occidentaux.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est entretenu avec la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est entretenu avec la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Russie a promis vendredi de poursuivre son aide humanitaire «légitime» au Venezuela. Elle a dénoncé «un assaut frontal et une ingérence sans vergogne» de plusieurs pays occidentaux qui soutiennent le chef de l'opposition Juan Guaido.

«La Russie va continuer d'aider les autorités du Venezuela à résoudre les difficultés économiques et sociales, y compris par l'octroi d'aide humanitaire légitime», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov après un entretien avec la vice-présidente Delcy Rodriguez.

Sergueï Lavrov a assuré que la Russie a envoyé «un premier lot de 7,5 tonnes de médicaments» à destination du Venezuela. «Nous avons reçu une liste supplémentaire de médicaments que le gouvernement vénézuélien souhaiterait obtenir. Nous l'examinons, clarifions les détails et vérifions les détails logistiques», a-t-il ajouté.

Livraisons de blé

Le ministre des affaires étrangères a précisé que Moscou procédait à «des livraisons massives de blé» à destination du Venezuela «qui aident grandement le gouvernement vénézuélien à relever les défis humanitaires actuels».

Le Venezuela est confronté à la pire crise politique et économique de son histoire, marquée par l'hyperinflation et des pénuries de produits de première nécessité. L'opposant Juan Guaido avait promis de faire entrer l'aide humanitaire, mais son plan a échoué face à la résistance des forces loyales à M. Maduro, qui a dénoncé une tentative déguisée d'intervention militaire des Etats-Unis.

Sergueï Lavrov a jugé «inadmissible la politisation du sujet de l'aide humanitaire». Selon lui, cette question doit se régler «par les pratiques internationales et non servir de prétexte à une manipulation de l'opinion publique, à la mobilisation des forces antigouvernementales et pour justifier des desseins interventionnistes».

La semaine dernière, Moscou avait déjà accusé les Etats-Unis de se servir de l'aide humanitaire comme «prétexte pour une action militaire» visant à renverser Nicolas Maduro.

«Ingérence sans vergogne»

Avant l'entretien avec Mme Rodriguez, Sergueï Lavrov avait transmis «les voeux de soutien et de solidarité» du président Vladimir Poutine à Nicolas Maduro.

«Nous coopérons avec vous de manière très étroite et nous coordonnons nos actions dans l'arène internationale. Cela a une signification particulière au moment où le Venezuela est confronté à un assaut frontal et à une ingérence sans vergogne dans ses affaires internes», avait-il affirmé.

Juan Guaido s'est autoproclamé président par intérim le 23 janvier en invoquant la Constitution. Le président social-démocrate de l'Assemblée nationale vénézuélienne, contrôlée par l'opposition, a été reconnu président par intérim ou est soutenu par une cinquantaine de pays.

Mais le président sortant Nicolas Maduro, soutenu par ses alliés parmi lesquels la Russie, a dénoncé une tentative de coup d'Etat fomentée par Washington. (ats/nxp)

Créé: 01.03.2019, 13h28

Galerie photo

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président»

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président» Deux présidents se faisaient face au Venezuela après que le président du Parlement, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé «président» par intérim

Articles en relation

L'opposant Juan Guaido va rentrer au pays

Venezuela Le président autoproclamé du Venezuela, actuellement au Brésil, a dit vouloir bientôt rentrer, même si il «aura affaire à la justice», selon Nicolas Maduro. Plus...

Les USA ne veulent pas d'un sommet avec Maduro

Diplomatie Mercredi à Genève, le Venezuela a suggéré la tenue d'un sommet entre son président et le président américain sur le sol helvétique. Une proposition qui a été sèchement rejetée. Plus...

Le Groupe de Lima écarte l'usage de la force

Venezuela Les 14 pays du groupe de Lima préfèrent la diplomatie à l'usage de la force contre le président vénézuélien Nicolas Maduro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.