Roquettes sur une base abritant des soldats US

IrakDes roquettes se sont abattues dimanche sur une base aérienne irakienne abritant des soldats américains au nord de Bagdad.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit roquettes se sont abattues dimanche sur une base aérienne irakienne abritant des soldats américains au nord de Bagdad, ont indiqué des sources militaires irakiennes, sans préciser l'origine des tirs.

Quatre soldats irakiens ont été blessés, selon l'armée irakienne. Les sources militaires irakiennes ont assuré qu'aucun soldat américain n'avait été touché. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo s'est dit dimanche «indigné» par ces nouveaux tirs de roquettes.

«Indigné par les informations sur une nouvelle attaque à la roquette contre une base aérienne irakienne», a tweeté Mike Pompeo. «Ces violations répétées de la souveraineté de l'Irak par des groupes opposés au gouvernement irakien doivent cesser», a-t-il ajouté. L'origine des tirs n'a pas été précisée.

La quasi-totalité des troupes américaines ont déjà quitté cette base située dans la région de Balad, après une escalade entre les États-Unis et l'Iran sur le sol irakien. «Il n'y a plus qu'une quinzaine de soldats américains et un seul avion à Balad», a assuré à l'AFP une source militaire irakienne. Des responsables des services de sécurité irakiens avaient auparavant indiqué à l'AFP que 90% des sous-traitants américains déployés sur la base avaient été évacués.

Depuis fin octobre, des dizaines de roquettes ont été tirées sur des bases irakiennes abritant des soldats américains, tuant le 27 décembre un sous-traitant américain. Les États-Unis ont accusé des factions armées irakiennes pro-Iran de ces tirs.

22 missiles balistiques

En représailles, le 29 décembre, les États-Unis ont bombardé des bases irakiennes à la frontière syrienne, tuant 25 combattants du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires pro-Iran intégrée aux troupes irakiennes.

L'escalade a ensuite atteint un niveau inédit, avec une attaque de drone sur ordre du président américain Donald Trump, qui a tué le général iranien Qassem Soleimani et le numéro deux du Hachd, Abou Mehdi al-Mouhandis, aux portes de l'aéroport de Bagdad le 3 janvier.

L'Iran a riposté le 8 janvier en tirant 22 missiles balistiques sur la base aérienne irakienne d'Aïn al-Assad (ouest), qui abrite des troupes américaines, sans faire de victimes. Depuis, les tirs de roquettes contre les intérêts américains - dont l'ambassade dans la Zone verte de Bagdad - ont repris quasi-quotidiennement, alors que le Parlement irakien a voté le départ des troupes étrangères du pays.

(afp/nxp)

Créé: 12.01.2020, 17h54

Articles en relation

Washington refuse de «discuter d'un retrait US»

Irak En dépit de la demande des autorités irakiennes, les Etats-Unis n'ont pas l'intention d'évoquer un possible départ de leurs militaires du pays. Plus...

Huit miliciens pro-Iran tués dans un raid aérien

Irak Des avions non identifiés ont ciblé des véhicules et des dépôts d'armes d'une milice pro Iran. La coalition nie toute responsabilité. Plus...

L'Iran «semble reculer», affirme Donald Trump

États-Unis Après les frappes iraniennes sur des bases américaines en Irak, le président états-unien s'est exprimé depuis la Maison-Blanche. Plus...

L'OTAN condamne la riposte iranienne en Irak

Iran-Etats-Unis Les réactions n'ont pas tardé mercredi après les frappes iraniennes en Irak, survenues après la mort d'un général iranien, tué par des tirs américains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: le Salon des inventions de Genève reporté en septembre
Plus...