Rohani défend l'accord de 2015 sur le nucléaire

Iran Face aux attaques de Donald Trump, le président iranien affirme que «nul ne peut revenir» sur l'accord conclu à Vienne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président iranien Hassan Rohani a défendu samedi l'accord de 2015 sur le programme nucléaire de la République islamique. Il a estimé que Donald Trump ne pourrait pas l'abroger.

«Ce n'est pas réversible»

«Au cours des négociations et de l'accord sur le nucléaire, nous avons atteint des points et des bénéfices qui ne sont pas réversibles. Nul ne peut revenir dessus, pas plus M. Trump que quiconque», a-t-il dit lors d'une cérémonie à l'université de Téhéran. Même si dix autres Trump sont créés dans le monde, ce n'est pas réversible«, a insisté Rohani.

Signé en juillet 2015 à Vienne par l'Iran et les puissances du P5 1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu - Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine - plus l'Allemagne), le Plan d'action conjoint commun (JCPOA) engage Téhéran à limiter son programme nucléaire en échange d'un allègement des sanctions économiques.

D'après les inspecteurs de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA), Téhéran tient ses engagements.

Alliés inquiets

Mais Donald Trump, qui considère le JCPOA comme le »pire accord jamais conclu", s'apprêterait à annoncer son intention de ne pas certifier que l'Iran le respecte, ouvrant la voie à sa dénonciation.

Le président américain est tenu de se prononcer (certification ou non) d'ici au 15 octobre. S'il ne certifie pas que l'Iran est en conformité avec les termes du JCPOA, le Congrès des Etats-Unis disposera alors d'un délai de soixante jours pour décider de l'opportunité de réinstaurer les sanctions qui ont été levées.

La perspective de voir Washington dénoncer l'accord de Vienne inquiète certains des alliés des Etats-Unis qui ont participé aux négociations. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2017, 16h53

Articles en relation

Frère d'un vice-président iranien arrêté

Téhéran Mehdi Jahangiri est engagé dans de nombreux projets touristiques en Iran. Plus...

Trump: l'Iran ne respecte pas «l'esprit» de l'accord

Nucléaire Le président américain a estimé jeudi que l'Iran n'a pas respecté «l'esprit» de l'accord nucléaire. Il doit rendre une décision sur le sujet sous peu. Plus...

L'heure de la décision américaine approche

Nucléaire iranien A l'approche de l'échéance du 15 octobre, le message américain sur l'accord avec l'Iran, déjà flou, a encore été brouillé mardi par le ministre de la Défense. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Russiagate: y a-il eu collusion entre Trump et Poutine?
Plus...