Rodrigo Duterte espère renforcer son pouvoir

Philippines Les Philippins votent pour des élections de mi-mandat, ce qui pourrait permettre au président Rodrigo Duterte d'augmenter ses prérogatives s'il en sort gagnant.

S'il gagne les élections de mi-mandat, Rodrigo Duterte pourrait rétablir la peine de mort.

S'il gagne les élections de mi-mandat, Rodrigo Duterte pourrait rétablir la peine de mort. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Philippins ont commencé lundi à voter pour des élections de mi-mandat. Celles-ci pourraient donner les coudées franches au président Rodrigo Duterte pour mettre en oeuvre ses promesses de rétablissement de la peine de mort et de réforme de la constitution.

Plus de 18'000 mandats sont remis en jeu à l'occasion de ce scrutin, dont la moitié des sièges du Sénat. L'institution joue un rôle crucial depuis trois ans pour bloquer certaines des initiatives les plus controversées de l'ancien maire de Davao, la grande ville du Sud.

Elu en 2016, M. Duterte a été la cible de critiques des capitales occidentales en raison de sa politique violente de lutte contre le trafic de drogue et de tirades parfois ordurières. Mais il conserve une très forte popularité dans l'archipel, en raison notamment de son franc-parler. Une partie des Philippins continuent de le voir comme un recours crédible face à l'inefficacité prêtée aux élites politiques traditionnelles.

M. Duterte s'est engagé à rétablir la peine capitale pour les crimes liés au trafic de drogue dans le cadre de sa campagne très dure contre les stupéfiants, au cours de laquelle des milliers de trafiquants et de consommateurs présumés ont péri. Son programme de fermeté sur la criminalité avait joué un rôle crucial dans sa très confortable élection à la présidence en 2016. M. Duterte espère notamment faire tomber l'âge de la responsabilité pénale de 15 à 12 ans.

Sénat plus indépendant

Lundi matin, une foule d'électeurs patientaient à l'extérieur des bureaux de vote avant même leur ouverture. Au total, 61 millions de Philippins sont appelés aux urnes. Historiquement, les 24 membres du Sénat philippin, qui sont élus pour six ans, se sont toujours montrés plus indépendants d'esprit que leurs collègues de la chambre basse.

Le rétablissement de la peine de mort et la réforme constitutionnelle ont été sans problème acceptés par la Chambre des représentants depuis 2016, mais ils se sont heurtés au veto du Sénat. (ats/nxp)

Créé: 13.05.2019, 07h38

Articles en relation

Une journaliste critique de Duterte arrêtée

Philippines Maria Ressa, symbole d'un journalisme indépendant aux Philippines, a été arrêtée pour délinquance financière. Plus...

Manille quitte la CPI, qui enquête sur Duterte

Philippines La Cour pénale internationale enquête sur les violences commises dans le cadre de la répression du trafic de drogue lancée par le président Duterte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...