Passer au contenu principal

SantéRéussite pour le Téléthon français

Les promesses de dons sont en hausse cette année par rapport à la dernière édition, perturbée par les «gilets jaunes».

L'acteur Jean-Paul Rouve, ici au centre, était le parrain de cette édition 2019.
L'acteur Jean-Paul Rouve, ici au centre, était le parrain de cette édition 2019.
AFP

Le compteur de la 33e édition du Téléthon français a atteint 74,6 millions d'euros dimanche. Les promesses de dons sont en hausse par rapport à l'édition 2018 où l'événement caritatif avait été bousculé par la mobilisation des «gilets jaunes».

Le compteur final affichait 74'569'212 euros (81'729'099 francs) contre un total de 69,3 millions d'euros en 2018 (75,95 millions de francs), sans toutefois revenir au niveau de l'édition 2017 qui avait récolté 75,6 millions d'euros (82,86 millions de francs). «Le compteur est plus élevé que l'année dernière mais c'est difficilement comparable car c'était une édition particulièrement troublée», avait déclaré à l'AFP Laurence Tiennot-Herment en début de soirée, présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM), qui organise l'événement.

Le Téléthon 2018 avait été marqué par l'annulation de plusieurs événements dans de nombreuses villes en raison des manifestations et par une baisse de la mobilisation des donateurs.

Une seule annulation

Même si ce grand marathon caritatif se déroule une nouvelle fois dans un contexte de mobilisation sociale, la grève contre la réforme des retraites a peu affecté les manifestations prévues. Une seule a été annulée selon l'organisation, la «Marche des maladies rares», qui aurait dû avoir lieu samedi à Paris en compagnie de Jean-Paul Rouve, parrain de cette édition.

Elle a suscité «beaucoup de participation», avec 20'000 animations sportives ou conviviales organisées dans 12'500 communes pour collecter des fonds pour la recherche sur les maladies génétiques, avait assuré Laurence Tiennot-Herment samedi après-midi.

Placée sous le signe des «nouvelles victoires» espérées dans plusieurs maladies grâce à la thérapie génique, cette édition a proposé 30 heures de direct depuis un plateau télé installé au pied de la Cité des Sciences et de l'Industrie, dans le parc de la Villette à Paris.

«Les traitements, ça urge!»

Sur France 2, la «Grande fête du Téléthon» a présenté samedi soir témoignages, musique et surprises, ainsi qu'une vente aux enchères d'objets d'artistes, sous la houlette des animateurs Sophie Davant et Nagui. La soirée s'est achevée vers 1h45 dimanche.

L'AFM-Téléthon avait appelé les donateurs à se mobiliser pour le «sprint final». «Les traitements, ça urge!», insistait l'association dans un communiqué, reprenant les mots utilisés dans son témoignage en direct par Jonas, jeune malade de 23 ans atteint d'une calpaïnopathie, maladie dégénérative qui le prive progressivement de l'usage de ses muscles.

Le décompte final de 2018, annoncé en mars, avait atteint 85,8 millions (94,04 millions de francs), encore en légère baisse par rapport aux plus de 89 millions récoltés (97,55 millions de francs) en 2017. Les dons, déductibles des impôts à 66%, peuvent être effectués sur le site www.telethon.fr ou par téléphone.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.