Passer au contenu principal

AfghanistanUne responsable du droit des femmes tuée

La responsable des affaires féminines de la province afghane du Laghman, à l'est de Kaboul, a été assassinée lundi, ont annoncé les autorités. Ce meurtre survient cinq mois après celui de la femme qui l'avait précédée.

Des Afghans se préparent à prier durant les funérailles de Nadia Sidiqi.
Des Afghans se préparent à prier durant les funérailles de Nadia Sidiqi.
AFP

Nadia Sidiqi a été abattue par «deux assaillants non identifiés» alors qu'elle «allait au travail en triporteur», a déclaré Fazil Ahmad Sherzad, chef de la police provinciale, une information confirmée par le porte-parole du gouvernement provincial, Sarhadi Zawak. Une enquête est en cours, selon Fazil Ahmad Sherzad, qui a affirmé que les assaillants seraient «bientôt arrêtés».

Nadia Sidiqi avait remplacé Hanifa Safi au poste de responsable du département des affaires féminines du Laghman après l'assassinat de celle-ci en juillet dans l'explosion d'une bombe fixée à son véhicule. Cet attentat avait également tué le mari d'Hanifa Safi et fait onze blessés, dont sa fille, selon Amnesty international.

L'attaque de lundi n'était pas revendiquée dans l'immédiat. Les assassinats ciblés sont une des armes de prédilection des talibans. Jeudi, le chef des services secrets afghans avait été grièvement blessé à Kaboul par un kamikaze taliban qui avait caché des explosifs dans son slip.

ats/afp

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.