Les discussions sur le nucléaire iranien reprennent à Genève

NégociationsDes responsables américains et iraniens vont reprendre jeudi à Genève les discussions sur le programme nucléaire iranien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pourparlers entre les responsables américains et iraniens doivent se poursuivre vendredi, a déclaré le département d'Etat dans un communiqué.

La délégation américaine, dirigée par le secrétaire d'Etat adjoint Bill Burns et la sous-secrétaire d'Etat Wendy Sherman, rencontrera des responsables iraniens. «Ces consultations bilatérales auront lieu dans le cadre des négociations nucléaires P5 1 conduites par le Haut représentant de l'UE Cathy Ashton», indique le document publié mercredi soir à Washington (tôt ce jeudi matin 4 septembre en Suisse).

L'Iran et les pays du groupe 5 1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) devaient initialement reprendre les négociations à la mi-septembre en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Ils avaient conclu à Genève un accord intérimaire nucléaire de six mois renouvelables, entré en application le 20 janvier. En juillet, ils se sont donné quatre mois supplémentaires, jusqu'au 24 novembre, pour sceller un accord définitif qui doit permettre de garantir la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien en échange de la levée totale des sanctions occidentales et de l'ONU qui asphyxient l'économie iranienne depuis plusieurs années.

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique, alors que Téhéran affirme que son programme nucléaire est purement civil.

Iran «optimiste»

L'Iran est «optimiste» quant à un accord international sur son programme nucléaire avant la date butoir du 24 novembre, a affirmé mardi le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi.

Les Etats-Unis ont imposé vendredi passé un nouveau train de sanctions contre plus de 25 entités et entreprises ainsi que des individus accusés de favoriser le programme nucléaire iranien et de soutenir le «terrorisme», avec l'objectif de «maintenir la pression» sur Téhéran. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2014, 07h37

Articles en relation

Tournée diplomatique en Europe sur le nucléaire iranien

Bruxelles Le ministre iranien des Affaires étrangères entame des discussions avec ses homologues européens. Au centre des préoccupations, la signature d'un accord définitif garantissant la nature pacifique du programme nucléaire de Téhéran. Plus...

Téhéran détruit un drone israélien

Iran Les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique iranien, ont affirmé dimanche avoir abattu un drone furtif israélien au-dessus du site d'enrichissement d'uranium de Natanz. Plus...

Les négociations sur le nucléaire iranien vont être prolongées

Diplomatie L'Iran et les grandes puissances sont parvenus vendredi soir à un accord pour prolonger de quatre mois les négociations sur le nucléaire iranien après la date butoir du 20 juillet. Plus...

Iraniens et Américains se rencontrent à Genève dans la discrétion

Nucléaire iranien Représentants américains et iraniens se retrouvent à Genève pour deux jours de discussions. Une réunion dans la plus grande discrétion avec l'espoir de trouver des ouvertures dans les négociations sur le programme nucléaire de Téhéran. Plus...

Des discussions sur le nucléaire iranien à Genève

Diplomatie Des représentants des Etats-Unis et de l'Iran se rencontreront les 9 et 10 juin à Genève pour des discussions préparatoires à la prochaine session de négociations sur le programme nucléaire de Téhéran. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.