Le renvoi des djihadistes étrangers a commencé

TurquieAnkara a mis à exécution lundi son projet d'expulser les Occidentaux ayant combattu aux côtés du groupe État islamique.

Un Américain membre du groupe État islamique a été renvoyé lundi par la Turquie. Sept djihadistes «d'origine allemande» doivent être expulsés jeudi.

Un Américain membre du groupe État islamique a été renvoyé lundi par la Turquie. Sept djihadistes «d'origine allemande» doivent être expulsés jeudi. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Turquie a commencé lundi à expulser des membres étrangers du groupe Etat islamique (EI) qu'elle détient. Elle annonce le renvoi d'un djihadiste américain et la prochaine expulsion de 24 autres, dont 11 Français et 10 Allemands.

«Un terroriste étranger américain a été déporté de Turquie après que toutes les démarches ont été complétées», a déclaré le porte-parole du ministère Ismail Catakli, sans préciser vers quelle destination. Selon lui deux autres djihadistes, l'un allemand et le second de nationalité danoise, devraient également être renvoyés lundi vers leur pays.

Sept autres «terroristes étrangers d'origine allemande seront déportés jeudi», a-t-il ajouté, cité par l'agence étatique Anadolu. Des démarches sont en cours en vue du prochain renvoi de 15 autres djihadistes: 11 Français, deux Allemands, et deux Irlandais, selon la même source.

Les onze djihadistes français sont «en majorité des femmes», a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Certaines de ces personnes sont en prison «depuis longtemps» et d'autres sont arrivées «plus récemment», a précisé cette source. Elles seront toutes interpellées et présentées à un juge à leur arrivée en France dans le cadre du «protocole Cazeneuve».

Signé en 2014, cet accord de coopération policière entre Paris et Ankara permet que des djihadistes rentrant de Syrie via la Turquie soient immédiatement interceptés à leur retour. «Les démarches concernant 11 combattants étrangers d'origine française sont en cours», a indiqué le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Ismail Catakli, annonçant également l'expulsion prochaine de dix Allemands, deux Irlandais, un Danois et un Américain.

Interrogé par Keystone-ATS, le DFAE dit ne pas avoir connaissance de récentes arrestations en Turquie de Suisses voyageurs à motivation terroriste. Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) affirme pour sa part être en contact étroit avec ses partenaires afin d'évaluer la situation en Syrie et en Turquie. Le SRC ne s'exprime pas publiquement sur les djihadistes suisses actuellement dans cette zone.

Coalition antidjihadiste

Le début d'expulsion de djihadistes étrangers à partir de lundi avait été annoncé vendredi par le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu. «Nous commencerons à partir de lundi», avait-il déclaré lors d'un discours à Ankara. «Pas besoin de courir dans tous les sens : nous allons vous renvoyer les membres de l'EI. Ils sont à vous, faites-en ce que vous voudrez», avait-t-il ajouté.

Le ministre turc n'avait pas précisé quels étaient les pays concernés par cette mesure. Mais il s'était notamment adressé à l'«Europe» pendant son discours. Longtemps soupçonnée d'avoir laissé les djihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par l'EI, a rejoint en 2015 la coalition antidjihadiste.

Mais Ankara a été accusé ces dernières semaines d'affaiblir la lutte contre les éléments dispersés de l'EI en lançant, le 9 octobre, une offensive contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), fer de lance du combat contre l'organisation djihadiste. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué vendredi que la Turquie avait capturé 287 personnes qui s'étaient échappées de prison pour membres de l'EI en Syrie après le déclenchement de l'offensive d'Ankara. (afp/nxp)

Créé: 11.11.2019, 14h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...