Le régime reprend le contrôle des abords d'Alep

SyrieDimanche, les alentours de la métropole syrienne avaient été repris par les forces du président syrien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le régime syrien a repris dimanche le contrôle de la ceinture de localités entourant la métropole d'Alep, selon un média d'Etat et une ONG. Il poursuit son offensive contre l'ultime grand bastion djihadiste et rebelle dans le nord-ouest du pays en guerre.

Avec cette progression, les forces du président Bachar el-Assad ont éloigné leurs adversaires des abords d'Alep et sécurisé cette ville qui était la cible de bombardements des djihadistes et rebelles. Deuxième ville du pays et chef-lieu de la province du même nom, Alep a été reprise en 2016 par le régime.

Soutenues par les raids aériens de leur allié russe, les forces prorégime sont reparties en décembre à l'assaut de la région d'Idleb et des secteurs limitrophes. Les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) dominent plus de la moitié de la province d'Idleb ainsi que des secteurs attenants dans celles d'Alep, de Hama et de Lattaquié. Des groupes rebelles et d'autres factions djihadistes y sont présents.

Combats et raids aériens

Après des combats et raids aériens, «les prorégime ont pris le contrôle de l'ensemble des localités et villages entourant Alep pour la première fois depuis 2012, sécurisant ainsi la ville et la protégeant des obus» des rebelles et djihadistes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Ils ont progressé rapidement dans le nord et l'ouest de la province d'Alep après le retrait total des factions» adverses et ont repris «près de 30 villages et localités», d'après l'ONG. Selon la télévision étatique syrienne, «les unités de l'armée ont libéré tous les villages et localités à l'ouest de la ville d'Alep». La télévision a montré des images présentées comme celles d'habitants d'Alep célébrant la reprise des villages par le régime.

Depuis décembre, plus de 800'000 personnes ont été déplacées par les violences dans le nord-ouest syrien, selon l'ONU. Plus de 380 civils ont été tués, d'après l'OSDH. Déclenchée en mars 2011 avec la répression de manifestations pacifiques, la guerre en Syrie a fait plus de 380'000 morts. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2020, 19h15

Articles en relation

Damas continue de reprendre du terrain

Syrie La Turquie et ses supplétifs syriens, déployés dans le nord-ouest de la Syrie, tentent d'entraver l'avancée des forces de Damas. Plus...

Des missiles interceptés au-dessus de Damas

Syrie Tirés depuis le plateau du Golan, occupé en partie par Israël, ces missiles ont été interceptés par la défense antiaérienne. Plus...

Kremlin: «Ankara ne neutralise pas les terroristes»

Conflits en Syrie Le porte-parole du Kremlin a dénoncé ce mercredi la Turquie pour son non-respect des accords russo-turcs pour un cessez-le-feu en Syrie. Plus...

Erdogan menace de frapper le régime syrien «partout»

Syrie Le président turc veut frapper le régime syrien en cas de nouvelles attaques contre les forces d'Ankara. Erdogan s'en prend aussi à la Russie. Plus...

Erdogan: «Le régime syrien paiera très cher»

Turquie Le président turc a mis en garde la Syrie ce mardi sur toute nouvelle attaque contre ses forces dans le nord-ouest de la Syrie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...