Passer au contenu principal

Migrants au MexiqueLe rapporteur suisse de l'ONU s'en prend aux USA

Le Zurichois Nils Melzer dénonce, dans une lettre collective, la militarisation de la question des migrants qui traversent le Mexique vers les Etats-Unis.

Le rapporteur de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer, appelle les Etats à se conformer au droit international sur les migrants qui se dirigent au travers du Mexique vers les Etats-Unis. Il dénonce la militarisation de cette question.

Dans une lettre envoyée à quatre gouvernements avec neuf autres rapporteurs ou experts indépendants et dévoilée mercredi, il demande que les droits de l'homme de ces personnes soient honorés. Celles-ci sont victimes de menaces et de manque de médicaments, d'eau ou encore de nourriture. Ces vulnérabilités pourraient les confronter à davantage d'exploitations.

La haine, la xénophobie dénoncées

Les flux de migrants ne s'arrêteront pas à moins que la situation que les migrants fuient, pour beaucoup des abus et d'«extrêmes violations des droits de l'homme», est «considérablement améliorée», affirment les spécialistes. Ils dénoncent la haine, la xénophobie et les menaces dans les discours de certains gouvernements, notamment américain, qui alimentent les tensions. Et les appellent à collaborer face aux inégalités, à la pauvreté, aux violences et à la détérioration de l'environnement.

La plupart des quelque 13'000 migrants partis depuis un mois vers les Etats-Unis sont des familles. Les spécialistes dénoncent la décision du président américain Donald Trump d'envoyer des militaires pour régler la question. Ils redoutent «des violations graves des droits de l'homme» en raison de ce dispositif.

La volonté américaine de couper l'assistance aux pays d'origine est aussi «contre-productive», selon eux. Tous les migrants devraient pouvoir déposer une demande d'asile s'ils le souhaitent, ajoutent-ils aussi.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.