Passer au contenu principal

CanadaQuébec: signes religieux bientôt interdits

Le nouveau gouvernement du Québec va «interdire le port de signes religieux pour les employés de l'Etat en position d'autorité».

Image d'illustration.
Image d'illustration.
AFP

Le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a promis jeudi que son gouvernement allait «interdire le port de signes religieux pour les employés de l'Etat en position d'autorité». «On va respecter notre engagement», a-t-il ajouté.

Cette promesse du chef de la coalition Avenir Québec (CAQ, centre-droit) vient relancer un débat qui déchire depuis plus de dix ans le Québec et que les précédents gouvernements du parti libéral et du parti québécois n'ont jamais tranché.

«Notre gouvernement a été aussi élu avec un mandat très clair sur la laïcité», a insisté M. Legault, un ancien indépendantiste converti au fédéralisme canadien, porté au pouvoir avec une majorité de 74 sièges sur 125 aux législatives québécoises du 1er octobre.

Education, économie et santé

Pour parvenir à ses fins, le nouveau gouvernement pourrait invoquer une clause lui permettant de se soustraire à l'application de la charte canadienne des droits et libertés, document constitutionnel qui garantit «la liberté de religion» et à ce titre le port de signes religieux ostentatoires.

M. Legault, 61 ans, qui a été accusé de populisme pour avoir mis la réduction de l'immigration au coeur de sa campagne, n'a pas du tout évoqué cette question dans son discours. Education, économie et santé seront les priorités du gouvernement, a-t-il insisté, en annonçant en parallèle la composition de son gouvernement, treize hommes et treize femmes pour la plupart sans expérience ministérielle.

Les Québécois ont déclenché un miniséisme politique le 1er octobre en élisant la CAQ, après un demi-siècle d'alternance ininterrompue entre indépendantistes et fédéralistes canadiens.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.