Qatar: un courrier dénonce les témoignages «payés»

Une ONG aurait rémunéré des ouvriers pour qu’ils chargent le Qatar.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La situation des travailleurs migrants employés au Qatar et aux Emirats arabes unis continue à enflammer les couloirs du Bureau international du travail (BIT). Deux pays, le Qatar mais aussi l’Inde, qui fournit un important contingent de travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022, crient à la manipulation chaque fois que la Confédération syndicale internationale (ITUC) et le Bureau international du travail (BIT) dénoncent l’exploitation des ouvriers étrangers sur les chantiers qataris ou lorsque les deux organisations avancent le chiffre de centaines voire de milliers de victimes par accident sur ces mêmes chantiers.

Depuis deux ans, les Qataris dénoncent une manœuvre fomentée par un cabinet d’influence basé en Australie, pays qui n’aurait jamais digéré d’avoir perdu l’organisation de la Coupe du monde. Le dernier épisode en date est une lettre que le parlementaire et ancien vice-président de l’ITUC pour la zone Asie-Pacifique, Gongalla Sanjeeva Reddy, vient d’adresser au directeur général de l’OIT, Guy Rider. L’accusation qu’il porte est gravissime.

Il affirme détenir la preuve que l’ONG belge qui a fourni à l’ITUC les témoignages d’anciens ouvriers employés sur des chantiers au Qatar a versé de l’argent pour obtenir ces confessions à charge. Gongalla Sanjeeva Reddy ajoute que dans deux cas, les intéressés ont reconnu avoir porté des accusations non conformes à la réalité. Il demande à ce que l’ITUC cesse sa collaboration avec cette ONG qui a fourni les témoignages sur lesquels s’est en partie appuyé le Bureau international du travail pour établir son rapport sur les conditions de vie des travailleurs étrangers sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022.

(TDG)

Créé: 16.10.2016, 18h55

Articles en relation

Coups de chaleur et de rabot sur le Mondial?

L'histoire du jour La température flirtera avec les 40 degrés au Qatar et l'UCI envisage d'amputer la course en ligne des hommes de 150 km! Plus...

Des stades bâtis sur le sang et les larmes

L'invitée Plus...

Doha veut clore le dossier des ouvriers exploités

Genève internationale Accusé d’exploiter des travailleurs migrants sur les chantiers de la FIFA, le Qatar s’efforce de donner des gages de bonne volonté. Plus...

Une mission d’enquête peut mettre le Qatar hors jeu

Mondial 2022 L’Organisation internationale du travail (OIT) va envoyer des experts pour vérifier les conditions de travail sur les chantiers de la Coupe du monde de football. Doha doute de son impartialité. Plus...

Les travailleurs migrants verront-ils leur sort s’améliorer dans le Golfe?

Esclaves modernes Les Emirats arabes unis et le Qatar annoncent des réformes du statut des travailleurs migrants. Les ONG réclament davantage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...