Purge: les détenus libres après un accord financier

Arabie saouditePlus de 200 personnalités influentes ont été arrêtées dans le cadre d'une vaste purge. La plupart ont signé un accord financier.

Mohammed ben Salmane est à l'origine de cette purge.

Mohammed ben Salmane est à l'origine de cette purge. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La plupart des personnalités arrêtées en novembre dans le cadre d'une opération anticorruption en Arabie saoudite ont accepté un arrangement financier en échange de leur libération, a déclaré mardi le procureur général.

Au total, plus de 200 personnalités influentes, dont des ministres, ex-ministres ou le prince milliardaire Al-Walid ben Talal, avaient été arrêtées dans le royaume. Cette purge est intervenue après la mise en place d'une commission anticorruption présidée par le prince héritier Mohammed ben Salmane, nouvel homme fort de l'Arabie saoudite.

«La plupart des détenus qui font l'objet d'allégations de corruption de la part du comité (anticorruption) ont accepté un accord», a indiqué le procureur général dans un communiqué, ajoutant que 159 personnes étaient actuellement emprisonnées dans le cadre de cette affaire. «Des arrangements nécessaires sont en train d'être finalisés en vue de la conclusion de cet accord», a-t-il précisé.

Argent restitué

Dans un entretien au New York Times publié en novembre, Mohammed ben Salmane a déclaré que 95% des personnes détenues avaient accepté un «règlement» ou la restitution au Trésor saoudien d'avoirs ou d'argent liquide mal acquis, dans le cadre de négociations. Selon le procureur général d'Arabie saoudite, au moins 100 milliards de dollars ont été détournés ou utilisés à des fins de corruption dans le royaume depuis plusieurs décennies.

Une source proche du gouvernement avait fait état fin novembre de la libération du prince Metab ben Abdallah, fils du défunt roi Abdallah, arrêté dans le cadre de la purge. Il a été libéré après avoir payé plus d'un milliard de dollars dans le cadre d'un «accord transactionnel» avec des autorités, a indiqué l'agence Bloomberg News.

(ats/nxp)

Créé: 05.12.2017, 19h08

Articles en relation

Purge en Arabie: plus de 200 personnes arrêtées

Corruption Les sommes concernées par les malversations atteignent 100 milliards de dollars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.