Passer au contenu principal

En quête de preuves sur le génocide des Yézidis

Trois experts en crimes nazis tentent de prouver l’extermination organisée de la minorité kurde en Irak par Daech

Les enfants irakiens déplacés, de la minorité Yazidi, sont réunis pour le premier jour de la rentrée scolaire au camp de réfugiés de Sharya (province Duhok).
Les enfants irakiens déplacés, de la minorité Yazidi, sont réunis pour le premier jour de la rentrée scolaire au camp de réfugiés de Sharya (province Duhok).
STRINGER, Reuters

Un ancien policier belge, un prêtre français et un juriste allemand. Forts d’une expérience d’enquête sur les crimes nazis, ces trois hommes se démènent pour «prouver le génocide des Yézidis» par le groupe Etat islamique (Daech) au Kurdistan irakien.

Le trio d’experts cherche à établir les «étapes du processus criminel pour chaque catégorie de Yézidis» (hommes, femmes, enfants). Son but? «Etayer la qualification de génocide», explique Andrej Umansky, spécialiste de droit pénal à l’Université allemande de Cologne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.