Morsi échappe à la peine capitale pour espionnage

EgypteUn nouveau verdict est attendu le 18 juin prochain, alors que le mufti doit également rendre son avis.

L'ex-président égyptien était jugé pour la livraison présumée de «documents relevant de la sécurité nationale» au Qatar.

L'ex-président égyptien était jugé pour la livraison présumée de «documents relevant de la sécurité nationale» au Qatar. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un tribunal égyptien a condamné à mort samedi six co-accusés dans une affaire d'espionnage pour laquelle l'ex-président égyptien Mohamed Morsi doit également répondre. L'ancien raïs a pour l'heure été épargné mais un nouveau verdict est attendu le 18 juin prochain.

L'ex-président égyptien, destitué en juillet 2013, était jugé avec dix co-accusés pour la livraison présumée de «documents relevant de la sécurité nationale» au Qatar, selon l'acte d'accusation. Le président du tribunal a sollicité samedi l'avis du mufti (l'interprète officiel de la loi islamique) comme le veut la loi pour les condamnations à mort. L'avis de cette autorité religieuse n'est pas contraignant mais il est généralement suivi.

Parmi les six personnes condamnées à mort figurent trois journalistes jugés par contumace et accusés d'avoir servi d'intermédiaires. L'un d'eux, Ibrahim Mohamed Hilal, a été présenté par le parquet comme rédacteur en chef de la chaîne d'information qatarie Al-Jazeera. Un responsable de la chaîne a indiqué que M. Hilal était en réalité un «conseiller» du président d'Al-Jazeera.

Déjà quatre procès

Le 18 juin, la cour confirmera ou infirmera les peines de mort et prononcera son verdict à l'égard des cinq derniers accusés, dont M. Morsi. Présent à l'audience, ce dernier a salué les avocats et les journalistes à son entrée dans le box des accusés, sourire aux lèvres.

Le Qatar, riche émirat gazier du Golfe, était l'un des principaux soutiens de Mohamed Morsi, destitué par l'ancien chef de l'armée et actuel président de l'Egypte, Abdel Fattah al-Sissi.

Il s'agit du quatrième procès contre Mohamed Morsi, issu de la confrérie des Frères musulmans. L'ancien président a déjà été condamné à mort en première instance, à la prison à vie ainsi qu'à 20 années d'incarcération dans trois autres affaires. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2016, 15h33

Articles en relation

Le Hamas veut s'attirer les bonne grâces de l'Egypte

Proche-Orent Des dizaines de postes militaires ont été construits le long de la frontière avec le Sinaï, en proie à une insurrection djihadiste. Plus...

Report du verdict dans un procès contre Morsi

Egypte Un tribunal égyptien a reporté samedi au 7 mai son verdict dans le procès de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi accusé d'espionnage au profit du Qatar. Plus...

Dizaines d'arrestations avant une manifestation

Egypte Des dizaines d'arrestations, notamment d'avocats et défenseurs des droits de l'Homme opposés au régime, inquiètent. Plus...

Un policier tue un vendeur ambulant pour un verre de thé

Egypte Le prix d'un verre de thé est à l'origine du drame. Le policier n'a pas hésité à tirer sur le petit marchand. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...