Passer au contenu principal

«Juifs et Arabes sont voisins, faisons connaissance!»

Figure israélienne, feu Shimon Peres avait créé un Centre pour la paix en marge des Accords d’Oslo. Son fils Chemi Peres poursuit la cause, envers et contre tout.

Chemi Peres, fils de l’ancien président israélien.
Chemi Peres, fils de l’ancien président israélien.
Maurane di Matteo

Chemi Peres est satisfait. Le fils de l’ancien président israélien Shimon Peres est venu à Genève rencontrer des investisseurs pour son fonds de capital-risque Pitango et des donateurs pour le Centre Peres pour la paix et l’innovation, fondé par son père en 1996, en marge des Accords d’Oslo. L’idée de départ n’a pas changé: la paix n’est pas qu’une affaire de politique, c’est à chacun d’aller à la rencontre de l’autre pour construire ensemble l’avenir. Que devient cette belle démarche à l’heure où Jared Kushner, gendre de Donald Trump, défend à l’ONU un plan que rejettent les Palestiniens?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.