Erdogan ressort son «projet fou» de canal à Istanbul

TurquieLe président turc n'a pas oublié son projet pharaonique et très contesté de canal qui doublerait celui du Bosphore. Il aurait en vue les élections de juin prochain.

Critiqué pour ses projets démesurés, le président turc Recep Tayyip Erdogan a relancé mardi 24 février l'idée d'un immense canal destiné à doubler le Bosphore, selon la presse locale (archives).

Critiqué pour ses projets démesurés, le président turc Recep Tayyip Erdogan a relancé mardi 24 février l'idée d'un immense canal destiné à doubler le Bosphore, selon la presse locale (archives). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a décidé de relancer son projet pharaonique et très controversé de canal parallèle au détroit du Bosphore à Istanbul, lancé il y a quatre ans mais toujours au point mort, a rapporté mardi 24 février la presse locale.

Selon des sources proches de son entourage citées par plusieurs titres, le chef de l'Etat a précisé les contours de son initiative, dévoilée lors de la campagne des élections législatives de 2011, et ordonné récemment au gouvernement de lui donner un coup d'accélérateur à l'approche de celles du 7 juin prochain.

Alors Premier ministre, M. Erdogan, élu président en août dernier, avait justifié ce projet par la nécessité de désengorger le trafic sur le Bosphore, l'un des plus denses au monde.

«Projets fous»

La dernière version du «Canal Istanbul» prévoit le percement d'une voie d'eau de 43 km de long entre la Mer Noire au nord et la Mer de Marmara au sud, dans la partie européenne de la plus grande ville de Turquie.

Large de 400 m et profond de 25 m, ce canal serait enjambé par six ponts et ses berges seraient recouvertes de nouveaux logements pour 500.000 personnes, a précisé le quotidien Hürriyet dans son édition de mardi.

Ancien maire d'Istanbul, M. Erdogan, qui dirige la Turquie depuis 2003, a multiplié ces dernières années les projets d'aménagement grandioses dans la mégapole de plus de 15 millions d'habitants, qu'il a lui-même qualifiés de «projets fous».

Plus grand aéroport du monde

Il a notamment lancé la construction d'un troisième pont sur le Bosphore, celle d'un aéroport géant, le troisième à Istanbul, censé devenir le plus grand au monde ou encore inauguré fin 2013 un tunnel ferroviaire souterrain sous le Bosphore.

Ces travaux, dénoncés comme contraires au respect de l'environnement, inutiles ou simplement prétextes à des opérations immobilières, ont largement nourri la vague de manifestations qui a agité le pays en juin 2013.

Pendant trois semaines, des millions de Turcs ont défilé dans les rues contre la dérive autoritaire et islamiste de l'homme fort du pays, au pouvoir depuis 2003. (ELB/afp/nxp)

Créé: 24.02.2015, 14h05

Galerie photo

Les images du nouveau palais d'Erdogan

Les images du nouveau palais d'Erdogan Le nouveau palais du président turc illustre, selon ses détracteurs, la folie des grandeurs du maître du pays. Construit sur un terrain forestier, il suscite l'opposition des défenseurs de l'environnement.

Articles en relation

La Turquie a la presse «la plus libre du monde»

Expression Le président Recep Tayyip Erdogan a réfuté les accusations suite à l'arrestation de plusieurs journalistes. La déclaration survient après la libération d'un lycéen, qui l'avait injurié. Plus...

Erdogan propose de construire une mosquée à Cuba

Islam Le président turc Recep Tayyip Erdogan a proposé aux autorités cubaines l'érection d'une mosquée à la Havane entièrement financée par son pays. Plus...

Erdogan, le nouveau «sultan» controversé de la Turquie

Politique Les fidèles turcs vénèrent leur premier ministre autant que ses critiques le haïssent . Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...