Passer au contenu principal

Le Prix Nobel alternatif à Genève

La fondation des Prix Nobel alternatifs, comme on l’appelle en français, vient d’ouvrir un bureau de cinq personnes à la Maison de la Paix à Genève. Fondée en 1980 à Stockholm par le journaliste et philatéliste Jakob von Uexkull, la Right Livelihood Award Foundation récompense les personnes qui offrent des solutions exemplaires aux défis les plus urgents du monde actuel, tels que la protection de l’environnement, les droits de l’homme, le développement durable, la santé, l’éducation, la paix. En trente-cinq ans, 187 lauréats de 65 pays se sont partagé les prix d’une valeur annuelle de 250 000 euros. La fondation a voulu se rapprocher de la Genève internationale, dont les activités recoupent ses préoccupations. Elle annoncera ses lauréats 2015 le 1er octobre et les présentera aux Genevois le 2 décembre.

***

L’actualité onusienne de la semaine, c’est bien entendu l’assemblée générale des Nations Unies à New York, avec le sommet sur les Objectifs du développement durable. Les Objectifs du millénaire lancés par Kofi Annan en 2000 ont été un succès et ont permis de réduire notablement la grande pauvreté. Il s’agit maintenant de passer à la deuxième phase avec une nouvelle série de 17 objectifs, tout aussi ambitieux, à réaliser d’ici à 2030 dans tous les domaines, alimentation, santé, éducation, technologies, climat et environnement, égalité sociale et sexuelle, justice et droits humains… Leur mise en œuvre va mobiliser l’ensemble des organisations présentes à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.