Passer au contenu principal

Le virus qui grippe la campagne de Donald Trump

Le coronavirus, qui s’étend rapidement, expose le président aux critiques et permet à Joe Biden de projeter une image d’homme d’État.

Donald Trump et son vice-président, Mike Pence, lors d’une conférence de presse mardi, après avoir discuté de sa stratégie de soutien économique face au coronavirus avec les sénateurs républicains au Congrès.
Donald Trump et son vice-président, Mike Pence, lors d’une conférence de presse mardi, après avoir discuté de sa stratégie de soutien économique face au coronavirus avec les sénateurs républicains au Congrès.
EPA

Donald Trump s’est fait discret mercredi matin après avoir passé la journée de mardi à envoyer des signaux contradictoires sur la crise provoquée par le coronavirus aux États-Unis. D’un côté, il tente d’offrir aux Américains l’image d’un président en action. Il a notamment rencontré mercredi après-midi un groupe de banquiers à la Maison-Blanche et a annoncé qu’il s’adresserait à la nation dans la soirée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.