Passer au contenu principal

Donald Trump, roi de la provocation

Le candidat républicain fait encore des vagues en proposant d’interdire aux musulmans d’entrer aux Etats-Unis. Or il domine toujours les sondages républicains

Malgré ses dérapages verbaux à répétition, Donald Trump reste en tête des sondages pour l'investiture républicaine.
Malgré ses dérapages verbaux à répétition, Donald Trump reste en tête des sondages pour l'investiture républicaine.
AFP

Les républicains semblent pris de court face au phénomène Donald Trump. Le milliardaire a de nouveau provoqué une déflagration politique en proposant lundi d’interdire aux musulmans d’entrer aux Etats-Unis. «Il est clair que la haine dépasse l’entendement», a affirmé le candidat républicain à la présidentielle en faisant référence à un sondage du Center for Security Policy, selon lequel 25% des musulmans vivant aux Etats-Unis estiment que les actes de violence contre les Américains sont justifiés. «Nous devons déterminer d’où vient cette haine. D’ici à ce que nous puissions comprendre ce problème et la menace qu’il pose, notre pays ne peut pas être victime d’attaques horribles de la part de gens qui ne croient qu’au djihad.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.