Un premier soldat turc tué dans l'offensive en Syrie

SyrieA peine commencée, l'offensive turque déplore la perte d'un militaire.

Vue de la ville syrienne de Tal Abyad depuis le côté turc.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un soldat turc a été tué et trois militaires ont été blessés dans des combats contre une milice kurde en Syrie, a annoncé vendredi le ministère turc de la Défense. «Notre frère d'arme est tombé en martyr le (jeudi) 10 octobre dans un affrontement contre des terroristes des YPG dans la zone de l'opération Source de Paix», a affirmé le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

Trois soldats ont par ailleurs été blessés, a indiqué le ministère, sans autre précision. Il s'agit des premières victimes annoncées par la Turquie dans le cadre de son opération «Source de Paix» déclenchée mercredi dans le nord-est de la Syrie.

Cette offensive vise la milice kurde des YPG, soutenue par les Occidentaux dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), mais qu'Ankara considère comme un «groupe terroriste» en raison de ses liens avec un groupe armé kurde qui livre une guérilla sur le sol turc, le PKK.

Jeudi, de violents affrontements ont opposé les militaires turcs et leurs supplétifs syriens aux YPG.

Plusieurs villes frontalières turques ont par ailleurs été touchées par des salves de roquettes et d'obus tirées par les YPG.

Selon les autorités locales turques, sept civils, dont un bébé, ont été tués et environ 70 blessés par ces projectiles dans les provinces turques de Sanliurfa et Mardin, frontalières de la Syrie.

L'offensive turque contre les YPG ouvre un nouveau front dans un conflit qui a fait plus de 370'000 morts et des millions de réfugiés depuis 2011.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, une ONG, au moins 29 combattants des forces kurdes et 10 civils ont été tués par les frappes aériennes et les tirs d'artillerie de l'armée turque depuis mercredi. (afp/nxp)

Créé: 11.10.2019, 07h50

Galerie photo

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie Après avoir forcé le retrait des forces kurdes du nord de la Syrie, Ankara, aidé de Moscou, prend peu à peu position et fait face aux Forces démocratiques syriennes.

Articles en relation

La Turquie lance son offensive en Syrie

Guerre Ankara a lancé mercredi, comme elle s'y était engagée, son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie. Plus...

Offensive turque: Berne et l'UE appellent à la retenue

Syrie L'offensive militaire turque en cours dans le nord de la Syrie suscite de nombreuses réactions. Plus...

En Syrie, les civils fuient l'avancée des Turcs

Moyen-Orient Des milliers de civils sont obligés de fuir face à l'avancée des soldats turcs contre les Kurdes dans le nord de la Syrie. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Poulidor
Plus...