Passer au contenu principal

Un premier mois difficile pour le président intérimaire Michel Temer

Le scandale de corruption Petrobras atteint tant le nouveau gouvernement que le parti du président par intérim

Le président par intérim brésilien, Michel Temer, doit affronter de nombreuses difficultés suite à la mise en cause de plusieurs poids lourds du parti au pouvoir, le PMDB.
Le président par intérim brésilien, Michel Temer, doit affronter de nombreuses difficultés suite à la mise en cause de plusieurs poids lourds du parti au pouvoir, le PMDB.
EPA

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles pour le président par intérim brésilien, Michel Temer. Et cette semaine est sans aucun doute la plus difficile depuis sa prise de fonction, il y a presque un mois.

Mardi, deux grands quotidiens brésiliens – O Globo et A Folha de São Paulo – ont annoncé que le procureur général Rodrigo Janot a demandé à la Cour suprême l’incarcération de plusieurs poids lourds du parti au pouvoir, le PMDB: Renan Calheiros, président du Sénat, Romero Juca, président du PMDB et sénateur, Eduardo Cunha, président suspendu de la Chambre des députés, et José Sarney, ex-président du Brésil.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.