Passer au contenu principal

Panama PapersLe Premier ministre islandais démissionne

Pris dans la tourmente des révélations de comptes offshore, Sigmundur David Gunnlaugsson a fini par jeter l'éponge.

Premier haut dirigeant emporté par le scandale des Panama Papers, le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson va démissionner. Cette décision intervient après des révélations sur ses placements offshore, qui ont jeté dans la rue des milliers de manifestants en colère.

«Le Premier ministre a informé le groupe parlementaire (ndlr: du Parti du progrès) qu'il allait démissionner de ses fonctions », a déclaré en direct mardi à la télévision Sigurdur Ingi Johannsson, vice-président du parti et ministre de l'Agriculture. C'est du reste ce dernier qui devrait lui succéder.

Dès la publication des révélations sur ses comptes au Panama, Sigmundur David Gunnlaugsson avait affirmé qu'il ne démissionnerait pas. L'opposition avait annoncé lundi le dépôt d'une motion de censure après la publication de documents selon lesquels l'épouse du Premier ministre possède une société enregistrée au Panama. La structure détient des créances de banques renflouées par l'Etat.

Mardi matin, Sigmundur David Gunnlaugsson avait tenté un coup de force en demandant au président islandais de pouvoir dissoudre le parlement et procéder à de nouvelles élections législatives. Mais Olafur Ragnar Grimsson, rentré précipitamment au pays alors qu'il se trouvait aux Etats-Unis pour un voyage privé, avait refusé.

Vives critiques de la population

Les révélations des Panama Papers concernant l'Islande avaient déjà été évoquées le mois dernier. La publication massive d'informations par une centaine d'organes de presse du monde entier depuis dimanche soir a cependant ravivé les critiques à l'encontre du Premier ministre.

Plusieurs milliers de personnes avaient manifesté lundi soir devant le Parlement à Reykjavik pour demander la démission du chef du gouvernement. Une nouvelle manifestation était prévue mardi à partir de 17h, heure locale (19h en Suisse).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.