Le premier ministre arménien démissionne

CriseHovik Abrahamian quitte le gouvernement.

Hovik Abrahamian: «J'ai décidé de démissionner pour que le président puisse former un nouveau gouvernement.»

Hovik Abrahamian: «J'ai décidé de démissionner pour que le président puisse former un nouveau gouvernement.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le départ du premier ministre arménien est une des conséquences de la prise d'otages de juillet dans un commissariat d'Erevan. Des opposants avaient alors appelé au départ des autorités.

«J'ai décidé de démissionner pour que le président puisse former un nouveau gouvernement», a déclaré Hovik Abrahamian, 58 ans, à l'occasion d'un conseil des ministres. Un haut responsable arménien, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, a confié qu'il serait «remplacé par l'ancien maire d'Erevan, Karen Karepetian».

Le président arménien Serge Sarkissian avait promis en août des «changements radicaux» et l'instauration d'un «gouvernement de réconciliation nationale», dans la foulée de la reddition d'une vingtaine d'opposants armés qui avaient occupé pendant deux semaines un commissariat d'Erevan.

Plusieurs responsables de la police arménienne avaient été pris en otage et deux policiers avaient été tués lors de ces événements, tandis que des manifestations avaient rassemblé des milliers de personnes hostiles au pouvoir dans les rues de la capitale. Plus de septante personnes, dont des journalistes, avaient été blessées dans des affrontements en marge de ces manifestations. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2016, 13h24

Articles en relation

Fin d'une prise d'otages de deux semaines à Erevan

Arménie Les membres du groupe armé qui occupaient un commissariat à Erevan ont été arrêtés. Plus...

Policier abattu par un preneur d'otages

Arménie Le tireur fait partie d'opposants au président retranchés depuis quinze jours dans un commissariat de la capitale. Plus...

Des manifestants attaquent des policiers

Arménie Des policiers ont été pris à partie, mercredi, en raison de leur gestion d'une prise d'otages en cours. Plus...

La prise d'otages continue à Erevan

Arménie Dimanche, un groupe d'hommes armés avait fait irruption dans un bâtiment de la police à Erevan, tuant un policier et prenant plusieurs otages. Il était toujours retranché lundi. Plus...

Les preneurs d'otages exigent la libération d'opposants

Arménie Un policier a été tué lors d'une prise d'otages dans un commissariat à Erevan par un groupe armé. Ce dernier exige la libération d'opposants et la démission du président arménien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...