Passer au contenu principal

PolygamiePrédicateurs mormons assignés à résidence

Deux Canadiens mormons polygames ont été condamnés et assignés à résidence mardi en Colombie-Britannique.

Image d'archive - Winston Blackmore (ici lors d'un précédent procès) revendique 24 femmes et 146 enfants. (Image - 19 avril 2005)
Image d'archive - Winston Blackmore (ici lors d'un précédent procès) revendique 24 femmes et 146 enfants. (Image - 19 avril 2005)
Keystone

Deux Canadiens, dont l'un revendique 25 femmes et 146 enfants, membres d'une secte mormone radicale, ont été condamnés et assignés à résidence mardi en Colombie-Britannique. Ils encouraient jusqu'à 5 ans de prison pour polygamie.

Les deux hommes, qui ont respectivement 25 et 5 épouses, avaient été reconnus coupables l'année dernière lors de leur procès qui s'était tenu près de 130 ans après l'interdiction de la polygamie au Canada.

Le premier a écopé d'une peine de six mois d'assignation à résidence, et le second d'une peine de trois mois. Tous deux, habitués des prétoires, étaient à la tête de branches dissidentes de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, autre nom de l'Eglise mormone, dont le siège se situe à Salt Lake City, aux Etats-Unis.

La secte est installée depuis près de 60 ans dans le village de Bountiful, à 700 km à l'est de Vancouver et à 20 km au nord de la frontière avec les Etats-Unis. Au cours des deux dernières décennies, trois procureurs avaient refusé de poursuivre les deux hommes, car la loi interdisant la polygamie enfreignait le droit constitutionnel des Canadiens à la liberté de religion.

Mais la cour suprême de la Colombie-Britannique avait finalement statué que cette interdiction de la polygamie était constitutionnelle, ouvrant la voie à une condamnation des deux hommes. Avant ce verdict, seules deux condamnations pour polygamie avaient été prononcées au Canada, d'abord en 1899, puis en 1906.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.