Poutine promet d'améliorer la vie des Russes

PromessesLe président russe a tenté de calmer le mécontentement croissant de ses citoyens lors de son traditionnel talk-show télévisé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vladimir Poutine, confronté à un mécontentement croissant, a reconnu jeudi que le niveau de vie des Russes s'était dégradé ces dernières années. Il a promis d'y remédier lors de sa traditionnelle session de doléances en direct à la télévision.

Salaires trop faibles, hausse des prix et des tarifs des services publics, disparités régionales: la majorité des questions adressées au président russe lors de cet exercice annuel portaient sur les difficultés vécues par la population.

Fait rare lors de cet exercice médiatique annuel bien rodé, M. Poutine a reconnu que la vie de ses concitoyens était devenue plus dure, blâmant les sanctions occidentales visant son pays et la chute des prix des hydrocarbures, qui représentent une grande part des exportations de la Russie.

Mesures impopulaires

Il a également reconnu des difficultés provisoires liées à la mise en oeuvre il y a tout juste un an de mesures impopulaires telles que le relèvement de l'âge de la retraite ou la hausse de la TVA, tout en assurant qu'elles commençaient à porter leurs fruits et à bénéficier à la situation économique.

Il a immédiatement promis, une nouvelle fois, d'«augmenter le niveau de vie, le niveau de revenus» de la population qui baisse sans discontinuer depuis plusieurs années et a assuré vouloir régler des problèmes pressants comme l'état du système de santé ou le problème des ordures.

La «Ligne directe» avec le président donne lieu chaque année à des promesses de régler les problèmes quotidiens de la population, à des remontées de bretelles de responsables régionaux ainsi qu'à des confidences sur la vie privée du maître du Kremlin.

Popularité en baisse

Organisé pour la 17e fois depuis l'arrivée au pouvoir de M. Poutine en 1999, cet exercice intervient alors que le président a vu sa popularité sensiblement chuter et le mécontentement et l'inquiétude de la population croître.

«Une seule question: quand partez-vous?», «Que va-t-on faire lorsqu'il ne restera plus de pétrole et de gaz?», «S'il vous plaît, sauvez la Russie», pouvait-on lire affiché à l'écran parmi les 1,8 million de questions adressées au total au président.

Selon l'institut indépendant Levada, les deux tiers des Russes approuvent la politique de leur président, un chiffre élevé mais en net retrait après avoir évolué entre 80% et 90% après l'annexion de la Crimée en 2014.

Alors que le pays est frappé depuis 2014 par des sanctions économiques européennes et américaines sans précédent en raison de la crise ukrainienne, «la pauvreté est devenue une honte pour la Russie», a déclaré lundi l'influent chef de la Chambre des comptes russe, Alexeï Koudrine, n'excluant pas une explosion sociale.

Contestations locales

Si les autorités russes n'ont pas été jusqu'alors confrontées à un mouvement social d'ampleur, le mécontentement s'est exprimé ces derniers mois dans une série de contestations locales sur des sujets de proximité comme le traitement des déchets ou la construction d'une cathédrale dans l'Oural.

«L'objectif principal de la Ligne directe est de montrer que Vladimir Poutine est le meilleur défenseur des intérêts du peuple, que c'est le président le plus humain et le dernier espoir pour la justice», explique à l'AFP l'analyste politique Konstantin Kalatchev.

Selon l'analyste, l'objectif est avant tout d'«augmenter l'optimisme social» : «Le président joue ainsi le rôle d'une personne à qui on peut s'adresser quand on est déjà complètement désespéré. Et dans ce style, il plaît à beaucoup de Russes».

Politique étrangère

La politique étrangère de Russie préoccupe aussi les esprits des Russes au moment où les relations entre Moscou et les Occidentaux sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide, empoisonnées par des désaccords sur la Syrie et l'Ukraine, des scandales d'ingérence électorale présumée et d'espionnage.

Au-delà des problèmes économiques et politiques, la personnalité du président suscite la curiosité et il glisse généralement dans l'émission quelques allusions sur sa vie privée, strictement protégée.

«Avez-vous du temps pour lire des livres et quel est votre écrivain préféré?», «Pourquoi portez-vous votre montre sur votre bras droit?», «C'est comment d'être président? Est-ce dur ou pas?», veulent par exemple savoir les Russes qui ont déjà envoyé leurs questions. (afp/nxp)

Créé: 20.06.2019, 12h14

Articles en relation

Poutine et Xi Jiping affichent leur entente

Russie/ Chine Le président russe a accueilli son homologue chinois mercredi, alors que les deux pays connaissent des relations houleuses avec les USA. Plus...

Poutine s'arme pour lutter contre les chefs mafieux

Russie Le président russe s'attaque aux dirigeants du crime organisé. La législation contre la mafia va être durcie. Plus...

Poutine abandonne le désarmement nucléaire

Russie Le président russe a annoncé que son pays suspendait sa participation au traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF) signé à la fin de la Guerre froide, en 1987. Plus...

Poutine promet une amélioration aux Russes

Russie Le président russe, confronté à une grogne sociale qui plombe sa popularité, a promis d'améliorer le niveau de vie des Russes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...